Des lots de croquettes Purina mis en cause après la mort de plusieurs chatons : "il a eu la diarrhée, vomissait, souffrait d'anorexie"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvia Bouhadra .

Alors que plusieurs lots de croquettes pour chats de la marque Purina font l’objet d’un avis de rappel conso, plusieurs associations et particuliers alertent sur des cas de diarrhées sévères touchant les chatons et pouvant causer une mort foudroyante. L'entreprise assure de son côté qu'il n'existe aucun risque pour la santé des animaux.

"Je suis en train de soigner des chatons totalement détraqués". Depuis une semaine, Françoise* est débordée et croule sous les messages d’inquiétudes. Cette présidente d’une association recueillant des chatons abandonnés dans la Somme, fait face à une situation qu’elle dit "sans précédent" : de nombreux chatons de la région souffrent de grosses diarrhées et de vomissements anormaux, parfois pouvant mener à la mort de l’animal, sans qu’aucun pronostic ne puisse être établi. "Ils souffrent subitement d’une diarrhée qu’on n'arrive pas à arrêter. On les a testés et ce n’est pas le typhus, raconte-t-elle, une chatonne est encore hospitalisée et une autre est décédée, elle avait vu le vétérinaire le matin et était en pleine forme".

Même son de cloche du côté d’une association proche de Rouen faisant état d’un chaton décédé et d’un autre en urgence critique. "J’ai récupéré un chaton la semaine dernière, il était en parfaite santé, vif, un chaton normal", témoigne Jeanne*, la présidente de l’association. "Quelques jours après, il a eu la diarrhée, il ne mangeait plus et souffrait d'anorexie. Je l’ai emmené chez le véto, il a été hospitalisé. Lorsque je l’ai récupéré, il allait mieux", poursuit-elle.

Puis, hier matin il vomissait de la bile jaune, j’ai fait un test de typhus qui s’est avéré négatif. Le temps de l’amener à nouveau chez le vétérinaire, il était en train d’agoniser et il est mort.

Jeanne, présidente d'un refuge près de Rouen

"J’ai également fait adopter un chaton de deux mois vendredi matin, il était en pleine forme. Le lendemain, c’était un légume en hypothermie et il avait du mal à respirer. Il est en hospitalisation, mais il risque de mourir comme le premier", ajoute Jeanne. Elle en est certaine, ce n’est pas le typhus : "ça fait plus de 20 ans que je fais ça, avec le typhus ce n’est pas aussi foudroyant. Là, il cherchait partout, comme si ses neurones ne fonctionnaient pas. Les vétérinaires ne l’expliquent pas."

Des dizaines d’autres témoignages sur les réseaux sociaux décrivent des situations similaires.

Des croquettes contaminées ?

Pour les deux présidentes d’association, l'explication est évidente : le souci provient de paquets de croquettes Purina One qu’elles gardaient en stock pour nourrir les chatons et qu’elles fournissent aux familles venant adopter.

Toutes les familles d’accueil à qui j’ai fourni ces croquettes, les chatons ont eu la diarrhée tout de suite.

Françoise, présidente d'un refuge dans la Somme

Elles suspectent ces croquettes d’être "fortement contaminées" et pouvant être mortelles pour les chats les plus fragiles, "lorsque l’on change de croquettes, l’animal n’est plus malade."

Des lots faisant l'objet de rappels conso

Depuis quelques jours, trois lots de croquettes pour chat Purina font l’objet d’un rappel conso en raison de traces éventuelles d'un résidu (2-CE), "issu du traitement d'eau utilisé par un de nos fournisseurs d'ingrédients", indique l’entreprise spécialisée dans l'alimentation animale, sans mentionner de risque spécifique.

  • PURINA® PRO PLAN® Original Kitten 1 à 12 mois, Riche en Poulet ;
  • PURINA® PRO PLAN® Sterilised Adult 1+, Riche en Saumon ;
  • PURINA ONE® Junior de 1 à 12 mois, Élaboré avec du Poulet sélectionné.


Des rappels publiés vendredi 8 juillet 2022 sur le site rappel.conso.gouv pour des lots commercialisés entre le 20 novembre 2021 et le 13 avril 2022. Des publications jugées trop tardives pour Françoise : "ces croquettes ont été vendues entre décembre et avril, on nous prévient seulement en juillet."

"Cela fait plus d’une semaine qu’il y a des cas et qu’on en parle. Les rappels n’ont été mis que le 8, ce n’est pas normal alors que Purina savait qu’il y avait un problème", fustige Jeanne. La présidente d’association a par ailleurs fait réaliser une autopsie sur son chaton décédé, révélant "un gros foie, des problèmes aux intestins qui peuvent correspondre à une intoxication alimentaire."

Aucun impact sur la santé des chats selon Purina

"J’ai téléphoné à l’entreprise qui m’assure qu’il y a juste un taux de sel trop élevé dans ces lots. Ils sont incapables de nous expliquer pourquoi nos chats réagissent de cette manière", indique Françoise.

Contactées par France 3 Hauts-de-France, l’entreprise Purina et sa maison-mère Nestlé indiquent que la présence potentielle d'un résidu de traitement de l'eau (2-CE) dans ces lots de croquettes ne cause pas de danger spécifique pour la santé des félins : "la consommation des lots concernés par le retrait/rappel sur une période courte de quelques mois n’impacte pas la santé du chat."

En se basant sur la publication scientifique l’EFSA (European Food Safety Agency) datant de janvier 2022, ces traces ne présenteraient aucun risque aigu (ou immédiat), ni chronique car cela impliquerait alors une exposition à long terme (consommation exclusive du produit contenant ce résidu pendant plus de 12 ans).

Purina/Nestlé

La décision de retirer ces lots de la vente n’étant qu’une mesure de précaution : "la quantité de résidus présente dans les lots concernés se situant juste au-dessus de la limite de détection (traces), la décision a été prise d’effectuer un retrait / rappel."

L’entreprise indique également être "mobilisé(e) pour comprendre cette situation" concernant "quelques lots" et présente ses "excuses aux consommateurs pour les désagréments occasionnés par ce retrait/rappel". Enfin, les consommateurs qui auraient acheté ces lots sont invités à contacter le service consommateur de la marque 0806 800 361 pour les produits Purina ou 0800 226 462 pour les produits Purina Pro Plan.

*Les prénoms ont été modifiés

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité