À Domart-en-Ponthieu, les gendarmes interceptent des tueurs de poules

Publié le Mis à jour le

Samedi 14 décembre, les gendarmes de la Somme sont appelés par une habitante d'un village situé près de Domart-en-Ponthieu : plusieurs de ses poules pondeuses ont été tuées sous ses yeux.


L'affaire a été rondement menée par les gendarmes de la compagnie d'Amiens. Samedi 14 décembre, au moment du déjeuner, ils sont appelés par une habitante d'un village situé près de Domart-en-Ponthieu dans la Somme. Trois de ses poules pondeuses viennent d'être tuées sous ses yeux par deux individus sans scrupule qui se sont introduits en plein jour dans son jardin.
Sur place, les militaires retrouvent les auteurs de ce triple "poulicide" en réunion. Il s'agit de deux chiens habitués à fuguer qui vivent dans le secteur. Dociles, ils sont facilement interceptés par les gendarmes qui les mettent aussitôt en "chambre de sûreté", c'est-à-dire dans une niche de la compagnie. L'un d'eux porte un collier sur lequel est renseigné le nom de son propriétaire. Contacté, celui-ci vient rapidement récupérer ses malfrats. Et repart par la même occasion avec une amende pour les avoir laissés divaguer.
 
Le maître de ces tueurs de poules s'est engagé à indemniser "la victime, propriétaire des défuntes".

Cette publication sur la page Facebook de la gendarmerie de la Somme a fait réagir les internautes qui saluent l'efficacité des gendarmes et leur humour !