La Trans'Henson, un spectacle au cœur de la Baie de Somme, à cheval entre la terre et la mer

Les chevaux du Marquenterre ont pris le départ de la 31e Trans’Henson dimanche 24 octobre. Un spectacle au cœur de la nature qui, une nouvelle fois, a séduit les amoureux des équidés.

Le soleil a sublimé la journée. Pendant douze kilomètres, les 170 chevaux et leurs cavaliers ont cheminé à travers les paysages de la baie de Somme. Depuis 31 ans, la Trans'Henson est devenue le rendez-vous des amoureux de la race.

Accompagner les poulains

Comme chaque automne, les chevaux quittent le pâturage d'été pour prendre leurs quartiers d'hiver. Les animaux encadrent alors les poulains à l'état sauvage le long de la baie de Somme pour les amener au centre équestre de Saint-Quentin-en-Tourmont. "C'est vraiment la fête de l'élevage, c'est le moment où tous les passionnés de Henson se rassemblent. C'est aussi le moment où on va voir les poulains de l'année. Finalement, ce sont eux qui continuent l'aventure, c'est aussi un regard vers l'avenir", analyse Sandra, cavalière. "Le cheval Henson, c'est beaucoup d'amour et de passion. Le cheval est lié à son berceau de race et cette transhumance annuelle en est vraiment l'expression", ajoute-t-elle.

La baie, terre de Henson

Le Henson est la plus jeune race de chevaux de France : l'idée a germé au début des années 1970. L'objectif était d'avoir un cheval qui puisse convenir à toutes les formes de tourisme équestre, de tourisme vert. Les Henson sont issus de croisements entre des chevaux de sang (selle français, anglo-arabe entre autres) et des poneys Fjord d'origine norvégienne. La race sera finalement officiellement répertoriée par les haras nationaux et le ministère de l'Agriculture en 2003.

Il y a encore une vingtaine d'années, elle était inconnue, mais aujourd'hui ces chevaux ont désormais leurs fans. Pour preuve, entre 2 500 et 3 000 personnes ont fait le déplacement pour assister au spectacle ce dimanche 24 octobre 2021.

Un public admiratif

 "Je suis partie avec les cavaliers. Je les ai filmés pour avoir un souvenir", glisse une spectatrice. L'une de ses voisines est, elle aussi, très admirative : "C'est la première fois que je viens et je suis impressionnée par le nombre de chevaux. Ils sont magnifiques. J'ai eu moi-même un Henson et je crois que je vais en racheter un."

Au bout de quelques heures, les poulains sont arrivés au centre équestre pour le plus grand plaisir du public. Ils passeront l'hiver à la plaine de la Maroille.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
baie de somme nature parcs et régions naturelles cheval animaux