Un avion survole à très basse altitude Lille et Roubaix dans la nuit : fausse alerte

Un avion bi-moteur a inquiété de nombreux habitants de la métropole lilloise la nuit dernière. 

Un bi-moteur Cessna 337. C'est un avion de ce type qui est généralement utilisé pour des opérations de thermographie infrarouge.
Un bi-moteur Cessna 337. C'est un avion de ce type qui est généralement utilisé pour des opérations de thermographie infrarouge. © Josh Beasley
23h35 ce mercredi. Un avion bi-moteur survole à très basse altitude Lille, Roubaix et d'autres communes de la MEL. Un bruit et un événement inhabituels qui vont inquiéter de nombreux habitants. La police va alors recevoir un très grands nombre d'appels. Tous signalent la présence de cet avion, normalement interdit de vol. Mais aucun ne peut donner l'immatriculation ou une description très précise de l'avion. 

La police mène son enquête et détermine rapidement qu'il n'y a en fait rien d'inquiétant. L'avion réalise ce qu'on appelle survol thermographique autorisé par arrêté préfectoral. La thermographie par avion permet notamment de visualiser, via une caméra infrarouge, les déperditions énergétiques des toitures.
Avec la thermographie, on obtient ce type d'images.
Avec la thermographie, on obtient ce type d'images.
Fausse alerte dans un contexte de méfiance généralisée. Les services de police ne cachent d'ailleurs pas leur satisfaction : ils ont pu constater à cette occasion que des citoyens vigilants ont bien eu le réflexe de signaler un événement qu'ils ont jugé "anormal". 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers