• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

VIDEO. Belgique : comment se passe le prélèvement à la source chez nos voisins ?

© MAXPPP
© MAXPPP

Sera-t-il mis en place en France ? Le Président Macron hésite et doit donner sa réponse dans les heures qui viennent. En Belgique, cela fait longtemps que le prélèvement à la source ne fait plus débat.

Par France 2

1962. C'est la date de la mise en place de l'impôt prélevé à la source en Belgique. Autant dire que c'est plus qu'une habitude. C'est un fonctionnement parfaitement établi, qui ne pose plus question depuis longtemps. "En France, tout fait du foutoir. En Belgique, c'est depuis des années, ça marche très bien !", rigole un Bruxellois.

Le prélèvement à la source est une formalité pour les entreprises belges : elles disposent de la composition du foyer de leur salarié, du taux de prélèvement et évidemment du salaire brut qu'elles leur versent. "Pour nous, c'est juste une ligne en plus sur la fiche de paie", résume simplement une chef d'entreprise. 

En Belgique, le prélèvement à la source se fait sur l'année antérieure et prend en compte la situation familiale et les revenus du capital. C'est au salarié de les déclarer et à son employeur de les prélever sur la fiche de paie. Un système qui semble satisfaire les salariés : "Je ne dois pas mettre de côté une partie de l'argent pour verser le montant en fin d'année. Je peux dormir sur mes deux oreilles", explique par exemple Sarah de Bruyn, salariée d'Engie.
 
Belgique : comment se passe le prélèvement à la source chez nos voisins ?

Pour l'administration fiscale belge, "le prélèvement à la source a surtout l'avantage de n'avoir rien à déclarer au contribuable et d'assurer des rentrées d'argent très régulières dans les caisses du royaume. L'impôt sur le revenu représente ici 40% des recettes fiscales de l'État contre 24% en France", explique le journaliste Valéry Lerouge, en duplex de Bruxelles.

Sur le même sujet

Les postiers de Saint-Quentin en grève

Les + Lus