• MÉTÉO
  • VOS RENDEZ-VOUS
  • SPORT
  • DÉCOUVERTE
  • FAITS DIVERS
  • POLITIQUE

Vol d'or sur l'A1 : la peine de Fabrice Hornec alourdie en appel sur fond de controverse

© F3
© F3

La peine de prison de Fabrice Hornec, jugé en appel par la cour d'assises du Pas-de-Calais pour avoir braqué une voiture et volé une trentaine de kilos d'or sur l'autoroute A1 en 2011, a été alourdie mercredi, passant de 17 à 19 ans, a-t-on appris jeudi auprès du greffe.

Par avec AFP

Fabrice Hornec, 41 ans - cousin des frères Jean-Claude, Marc et Mario Hornec, considérés comme des figures du grand banditisme de la région parisienne -, avait réaffirmé son innocence lors de ce procès, tout comme l'autre accusé ayant fait appel, William Noël. Celui-ci a vu sa peine allégée, de 17 à 16 ans de prison ferme. L'avocat général avait requis 18 à 20 ans de prison contre les deux hommes.

Avec deux complices qui n'ont pas fait appel, ils avaient été condamnés par la cour d'assises du Nord le 27 novembre pour avoir braqué deux convoyeurs belges qui ramenaient de Paris une mallette d'or et avoir tenté de les tuer avec leurs armes à feu. Le butin, d'une valeur de 800.000 euros, n'a jamais été retrouvé.

L'alourdissement de la peine de Fabrice Hornec "montre que, quand il y a un Hornec dans un procès, il n'y a pas de justice", a réagi auprès de l'AFP l'un de ses avocats, Me Quentin Lebas, indiquant avoir d'ores et déjà déposé un pourvoi en cassation. "S'agissant de son implication dans les faits, il était le chauffeur donc il n'a pas tiré de coups de feu", a concédé Me Sophie Level, avocate des parties civiles.
Mais "il était en récidive et avait déjà été condamné par une cour d'assises, c'est ça qui a pesé dans la balance", a-t-elle ajouté, en référence à sa condamnation en 2008 dans l'Aube à 10 ans de prison.

Controverse

Le procès a été le théâtre d'une controverse entre la cour et la défense. Les avocats de Fabrice Hornec et William Noël en avaient demandé le report à la présidente, en vain, pour étudier les 700 heures d'écoutes téléphoniques et les milliers de sonorisations d'appartement récemment versées au dossier, selon Me Hubert Delarue, l'un des avocats de M. Noël.

Ils avaient alors décidé de quitter le procès avec leurs clients pour n'y reparaître qu'au moment des réquisitions et des plaidoiries. "Si ça se trouve, il y avait dans ces écoutes la preuve de leur innocence", a fait valoir Me Lebas. "Il y a des procès-verbaux de retranscription dans le dossier, dans lesquels les services enquêteurs reprennent certaines des écoutes, mais pas toutes, ce serait beaucoup trop fastidieux; il y a un choix de leur part", a rétorqué Me Level.

Sur le même sujet

Luka Elsner en conférence de presse avant le match de l'ASC face au LOSC

Les + Lus