Equeurdreville, l'Open féminin 50 entre dans le vif du sujet

Le tournoi en a fini avec ses phases qualificatives. Doté d'un prix de 25 000 dollars, il monte en puissance pour sa quatrième édition.

© France 3 Basse-Normandie
L’open de tennis féminin d'Equeurdreville est entré ce lundi dans le tableau final, avec la Tchèque Petra Cetkovska, 57e mondiale, en grande favorite.

La française Aravane Rezaï (168ème joueuse mondiale) s’est retirée de la liste des engagées. Un coup dur pour les organisateurs qui faisaient de l’ancienne 15e joueuse mondiale le clou du tournoi. Mais ce forfait a profité à la Manchoise Myrtille Georges (255ème à la WTA) appelée au dernier moment pour la remplacer. 

Jusqu'au 11 novembre, le tournoi va permettre aux jeunes espoirs du tennis féminin de s'aguerrir en circuit, voire d'améliorer leur classement international. Il accueille des joueuses classées entre la 150ème et 500ème place mondiale et fait partie des 15 plus gros tournoi français, premier événement de tennis féminin en Normandie.

Victorieuse samedi contre la Néerlandaise Crystel Mulder, la Cherbourgeoise Kinnie Laisné a finalement été éliminée dimanche par la Belge Anne-Sophie Mestach en deux sets.

Les deux autres Manchoises en lice dans cette phase de qualifications, Inès Arfaoui et la Serbe Minja Gligic ont été éliminées dès samedi.

La journée de dimanche n'a pas trop réussi aux françaises. Clémence Fayol a été battue par l'Italienne Anna-Giulia Remondina, et Agathe Timsit a perdu face à la Colombienne Yuliana Lizarazo.

Josépha Adam, quart-de-finaliste à Equeurdreville l'an dernier, est la seule française à avoir gagné dimanche en s' imposant face à la Belge Elyne Boeykens. Elle rejoint dans le tableau final Céline Ghesquière, qui avait battu samedi la Luxembourgeoise Anne Kremer (6-0, 4-6, 6-4).

Les compétitions se poursuivront toute la semaine. L'entrée est gratuite.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tennis
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter