Cet article date de plus de 7 ans

Odeur de gaz : des travaux cettte nuit à l'usine Lubrizol de Rouen pour faire cesser les émanations

Les techniciens de Lubrizol ont testé avec succès un « protocole » pour stopper les émanations. Des travaux vont débuter cette nuit, mais les mauvaises odeurs  du Mercaptan vont encore durer quelques heures...

Le site de Lubrizol à Rouen.
Le site de Lubrizol à Rouen. © CHARLY TRIBALLEAU / AFP

Des odeurs encore cette nuit

En direct dans le journal télévisé 19|20 de France 3 Haute-Normandie, Florence Gouache, directrice de cabinet du préfet de Seine-Maritime a précisé les opérations qui vont avoir lieu cette nuit et a confirmé un risque d’un dégagement d’odeur cette nuit (du mardi 22  au mercredi 23 janvier). 
Elle a demandé à la population inquiète par ces émanations  de ne pas téléphoner aux services de secours mais de contacter le numéro spécial d’information du public mis en place depuis le début de cette crise :

> le 02 32  76 55 66

( En cas d'incident cette nuit vous serez informé sur cette page Internet  par l'équipe web de la rédaction de France 3 Haute-Normandie)

VIDEO : le point à 19h15 en direct de l’usine Lubrizol et l’interview de Florence Gouache dans l’édition spéciale du 19|20  présenté par Stéphane Gérain



Intervention chimique cette nuit

Organisée en fin d’après midi à Rouen, à  la préfecture de Seine-Maritime une conférence de presse a apporté une première lueur d’espoir à tous ceux qui souffrent depuis hier après midi des mauvaises odeurs venues de l’usine Lubrizol.
"Grâce à un nouveau protocole qui a été testé en laboratoire, nous savons qu’il n’y a plus de dégagement gazeux" a déclaré le secrétaire général de la préfecture. Ces essais en labo donnent donc le feu vert à une intervention sur les installations de l’usine. Les premiers essais pour faire stopper le dégagement de Mercaptan seront effectués ce mardi soir vers 22h.
La neutralisation complète des 35 tonnes de produits chimiques en cause doit se poursuivre dans la nuit et la journée de mercredi.
Un risque existe cependant que cette intervention dans l’usine provoque un nouveau dégagement d’odeur semblable à celui d’hier…

Les autorités se voulaient encore une fois rassurantes en affirmant  que le seuil de toxicité de ces émanations (dues à un dysfonctionnement dans la fabrication d'un additif pour lubrifiant de boîtes de vitesse) était 10 000 fois inférieur à la norme. 
La fin des mauvaises odeur est prévue pour cette nuit (sauf incident), odeurs qui sont actuellement emportées par les vents vers la Manche. (elles ont été ressenties à Londres)

VIDEO : les explications des opérations en cours  avec Virginie Ducroquet et Olivier Flavien

 

Des habitants qui subissent 

VIDEO : la réaction d'habitants de Seine-Maritime recueillies par Raphaël Deh et Hervé Colosio

 

Pas de risques pour la santé selon le ministère de la santé
"Au regard des concentrations présentes dans l'air et des données actuellement disponibles, ce produit  (le gaz  mercaptan, ndlr) ne présente pas de risque pour la santé", note la Direction Générale de la Santé qui souligne le caractère "passager" de symptômes ressentis par certaines personnes "plus sensibles".
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
lubrizol environnement