Cet article date de plus de 8 ans

Décès de la résistante calvadosienne Gisèle Guillemot

La résistante de Mondeville Gisèle Guillemot, qui avait été déportée à Ravensbrück, est décédée à l'âge de 90 ans, a annoncé l'Institution nationale des Invalides à Paris (VIIe) où elle résidait.
Photo de Gisèle Guillemot jeune
Photo de Gisèle Guillemot jeune © BZ Berlin, Tomas Kittan
Née le 24 février 1922 dans la cité ouvrière du Plateau à Mondeville (Calvados), Gisèle Guillemot avait participé très jeune au Front Populaire et à des actions de soutien à la République espagnole.

Arrêtée par la Gestapo

Dès le début de l'Occupation, elle entre en résistance avec des camarades de sa cité dont certains sont arrêtés par les gendarmes qui les livrent aux Allemands.
Quatre de ses camarades seront alors fusillés ou tués par les Allemands.
La jeune fille adhère au Parti communiste, alors illégal, et entre au Front National (mouvement de résistance communiste) pour l'indépendance de la France.
Agent de liaison sous le pseudonyme d'"Annick", elle est arrêtée par la Gestapo en avril 1943 alors que ses camarades sont arrêtés par la Brigade spéciale de Rouen (police française).
Condamnés à mort le 13 juillet 1943 par un tribunal militaire allemand à Paris, quatorze hommes seront fusillés au Mont Valérien. Gisèle et Edmone Robert, sont aussi condamnées à mort et déportées vers l'Allemagne, la loi allemande interdisant de fusiller les femmes.

"De Colombelles à Mauthausen"

Après un interminable voyage en train de près de 90 jours, elle fut transférée au camp de Ravensbrück puis, en mars 1945, à Mauthausen où elle est fut libérée le 20 avril 1945 par la Croix-Rouge internationale.
Dans les camps, elle avait écrit des poèmes qu'elle publiera en partie après la guerre. En 2001, elle avait publié "De Colombelles à Mauthausen" (L'Harmattan) et témoignait inlassablement de la guerre et de la déportation dans les écoles et jusque sur les plateaux de télévision.
Gisèle Guillemot est commandeur de la Légion d'honneur et titulaire de la médaille de la Résistance.

Voir le reportage de Pierre-Marie Puaud et Guillaume Le Gouic (Yvon Le Ravallec, enseignant avec un extrait de "Itinéraires" un film de  Y. Le Ravallec, F. Lermier et D. Maestrali, Franck Lermier, ancien instituteur à Colombelles (14))

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
histoire