• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Caen : des militants anti-nucléaires jugés en appel

Le blocage du train par les militants en novembre 2010 / © France 3 Basse-Normandie
Le blocage du train par les militants en novembre 2010 / © France 3 Basse-Normandie

Sept militants anti-nucléaires condamnés en 1ère instance pour avoir entravé la circulation d'un convoi de déchets radioactifs fin 2010, seront jugés à nouveau en appel cet après-midi à Caen (Calvados). 

Par LQ

Un rassemblement de soutien à ces militants est organisé ce midi devant la cour d'appel place Gambetta à Caen. 

Les sept militants, qui appartiennent au Groupe d’action non violente antinucléaire (Ganva) ont été condamnés en première instance à un mois de prison avec sursis et 1 500 € d’amende.
Ils avaient bloqué un train de déchets radioactifs à Caen le 5 novembre 2010. 
Ce convoi était parti de Valognes (Manche). Il contenait 123 tonnes de déchets vitrifiés hautement radio-actifs, et partait en Allemagne.
Greenpeace avait dénoncé ce convoi au terminal de Valognes, mais ne l'avait pas bloqué. 

Ce sont les militants du Ganva qui l'ont stoppé plus loin sur le parcours, à Caen (Calvados). 
Ils s'étaient entravés les bras sous la voie ferrée. Ils avaient ainsi retenu le convoi plus de trois heures.
DMCloud:44323
blocage d'un train de déchets nucléaires en 2010

La SNCF avait obtenu 30 000 € de dommages et intérêts en première instance, en raison de la perturbation du trafic. 

Pour les militants et leurs soutiens, cette action "de désobéissance civile" ne doit pas être condamnée. 

Sur le même sujet

Réaction de Brigitte Lebrethon au décès de Jacques Chirac 26 septembre 2019

Les + Lus