Ifs : action des éleveurs de porc dans un supermarché ce mardi matin

A l'appel de la FNSEA et des Jeunes Agriculteurs, les éleveurs de porc se mobilisent ce mardi partout en France pour obtenir une hausse des prix.

Les éleveurs de porc de la région ont retiré de la viande de porc des rayons d'un supermarché ce mardi matin au motif que sa traçabilité est douteuse
Les éleveurs de porc de la région ont retiré de la viande de porc des rayons d'un supermarché ce mardi matin au motif que sa traçabilité est douteuse © France 3 Basse-Normandie
Après les producteurs de lait, les éleveurs de porcs ont décidé de se mobiliser ce mardi, essentiellement dans le Grand Ouest, pour demander une revalorisation du prix de la viande.

Depuis plusieurs mois, le prix de vente est inférieur aux coûts de production. Les éleveurs engagent en effet 1€75 pour produire un kilo de viande qui leur est ensuite acheté 1€50.

"On a vraiment besoin d'une revalorisation des prix du porc, au moins temporaire", explique Jean-Michel Serres, président de la Fédération nationale porcine (FNP), branche spécialisée de la FNSEA, qui demande que toute la filière joue le jeu et mette en avant la viande de porc française sous le logo VPF, en viande fraîche comme en charcuterie.

La filière porcine est divisée sur le sujet de l'étiquetage obligatoire de l'origine des viandes. Les éleveurs et les abattoirs y sont largement favorables tandis que les charcutiers -- qui utilisent 20% de viande de porc étrangère pour leurs préparations -- y sont opposés.

Les éleveurs plaident par ailleurs pour que la grande distribution fasse "un peu moins de promotions déraisonnables". Il en va de "la sauvegarde de la production porcine française", selon les producteurs dont le cheptel diminue, passé de 25 millions de têtes en 2010 à 23 millions cette année.

Selon la FNSEA, un tiers des producteurs sont vraiment en situation compliquée, un tiers équilibrent difficilement les comptes et un tiers s'en tirent convenablement. 
durée de la vidéo: 01 min 49
Les difficultés des éleveurs de porc
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
agriculture