Caen : la seconde vie des sédiments marins

Ce mercredi 29 mai, le projet de l'ESITC sur les sédiments marins est passé dans sa phase opérationnelle à Caen / © France 3 Basse-Normandie
Ce mercredi 29 mai, le projet de l'ESITC sur les sédiments marins est passé dans sa phase opérationnelle à Caen / © France 3 Basse-Normandie

C'est ce mercredi qu'étaient présentés les résultats d'un projet européen mené par l'ESITC, l'Ecole Supérieur d'Ingénieurs des travaux de la construction de Caen, sur la valorisation des sédiments marins.

Par Catherine Berra

50 millions de m³ de sédiments marins sont extraits des ports de la Manche chaque année.

Le dragage des ports, nécessaire pour en maintenir l’accès, constitue un défi de tout premier plan. Ces opérations génèrent des quantités importantes de sédiments dont une grande partie est rejetée en mer dans des zones soumises à autorisation préfectorale.

Comme on l'a vu avec les boues du port de Rouen rejetée au large des côtes du Calvados, la gestion de ces sédiments est devenue un véritable défi à relever. Elle pose des questions d’ordre juridique, financier, technique, environnemental et social.

Face à cet enjeu collectif, un partenariat franco-anglais s’est constitué pour proposer des solutions alternatives de valorisation et de réutilisation de ces sédiments : le projet SETARMS.

Depuis septembre 2010, l'Ecole Supérieure d'ingénieurs des travaux de la construction de Caen (ESITC) travaille sur ce projet.

Son idée : revaloriser les sédiments marins pour en faire la sous-couche d'une route expérimentale sur la presqu'île de Caen.  

La phase finale d'expérimentation a été lancée ce mercredi 29 mai, avec des tests grandeur nature. 

Pour en savoir plus, le reportage de Gwenaelle Louis et Jacques Vetter :
DMCloud:72255
Valorisation des sédiments marins granduer nature


L'invité du 12/13 :

DMCloud:72235
Le professeur Mohamed Boutouil, de l'ESITC, invité du 12/13 ce mercredi 29 mai

 

Sur le même sujet

Les + Lus