Jack Womer, le dernier parachutiste américain des “Filthy 13”, s'est éteint

Jack Womer (à droite) était le dernier survivant des "Filthy 13" un groupe de parachutistes spécialisés dans les missions de sabotage derrière les lignes ennemies.
Jack Womer (à droite) était le dernier survivant des "Filthy 13" un groupe de parachutistes spécialisés dans les missions de sabotage derrière les lignes ennemies.

Le groupe des "Filthy 13" était spécialisé dans les missions de sabotage derrière les lignes ennemies. Le 6 juin 44, ils étaient chargés de capturer le pont de Brévands. Jack Womer était le dernier survivant de ce groupe de choc.

Par Christophe Meunier

Certains racontent que le film "Les douze salopards" étaient adaptés de leur histoire. Mais les "Filthy 13" (les 13 dégueulasses) n'étaient pas des criminels. Ils étaient juste un peu rétifs à l'autorité, un trait de caractère difficilement compatible avec l'esprit militaire. Cette unité de parachutistes était spécialisée dans les mission de sabotage derrière les lignes ennemies. Elle était commandée par le Sergent Jake McNiece, un métis indien. A la veille du Débarquement, celui-ci se rase la tête pour arborer une coupe à l'iroquoise et se fait des peintures de guerre. Ses hommes feront de même à l'exception de Jack Womer.

Jack Womer, né en 1917, s'engagea dans l'armée en 1941. Il intégra la 29e division d'infanterie avec laquelle il arriva en Angleterre à la fin 42. Là, il suivit l'entraînement des commandos britanniques pour intégrer des petites unités de rangers nouvellement créées. Mais ce projet sera abandonné. Il se porte alors volontaire pour intégrer les parachutistes en 1943, réussit les test durant lesquels il est repéré par le sergent Jake Mc Niece. Si le 5 juin 44 Jack Womer refuse d'arborer une iroquoise, c'est parce que les commandos britanniques lui ont enseigné de ne jamais provoquer l'ennemi.

Le D-Day la mission des "Filthy 13" consistait à sécuriser ou détruire les ponts du canal de la Douve près de Brévands. Parachutée dans les marais de Carentan, l'unité subit de lourdes pertes. Il participa à la bataille de Hell's corner face au 6e régiment de parachutistes allemands et contribua ainsi à la libération de Carentan.

Jack womer était le dernier survivant des "Filthy 13". Il s'est éteint ce samedi 28 décembre. Il était revenu à Carentan en juin dernier à l'occasion des commémorations du Débarquement. Il avait alors reçu la Légion d'honneur.

Jack Womer à Carentan en juin 2013

 

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus