• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Ouvrir un compte bancaire chez un buraliste, c'est désormais possible en Haute-Normandie

Un buraliste propose à Rouen ce système de compte sans banque. / © Emmanuelle Partouche / France 3 Haute-Normandie
Un buraliste propose à Rouen ce système de compte sans banque. / © Emmanuelle Partouche / France 3 Haute-Normandie

Le dispositif existe en France depuis le mois de novembre. Dans notre région, c'est à Rouen près de la gare qu'un buraliste propose ce nouveau dispositif baptisé, "compte Nickel".

Par Carole Belingard

Une directive européenne de 2007, et transposée en France en 2009, permet à des établissements de paiement, autres que des banques, de gérer des comptes. Un banquier et un ingénieur ont décidé d'exploiter cette possibilité. Leur projet, Nickel, a mis deux ans à voir le jour. ll s'adosse donc sur des Tabac-presse. Un buraliste rouennais a répondu à l'appel.
 

Ouvrir un compte Nickel : mode d'emploi

 / © Emmanuelle Partouche / France 3 Haute-Normandie
L'ouverture du compte prend quelques minutes. Le buraliste doit scanner les pièces d'identité sur une borne "Nickel" afin d'authentifier les papiers. Il s'agit de croiser ces données avec celles des personnes sensibles, terroristes... Puis le buraliste enregistre le numéro de portable du client. Ce dernier signe et se voit remettre une Mastercard et un RIB.
 

Quelles sont les frais ?

La carte Mastercard ne coûte que 20 euros à l'année. Elle est valable à l'étranger. Il n'y a pas de chèques associés mais des virements. En revanche, aucun découvert n'est autorisé. Au total le coût du compte par an est évalué à 50 euros.


Qui peut bénéficier de ce compte ?

Il n'y a pas de conditions de revenus pour ouvrir un compte. Il faut avoir une carte d'identité et être âgé de plus de 18 ans.


Pour les buralistes, avec la hausse du prix du tabac, c'est un moyen pour eux de se diversifier. Les clients, que nous avons rencontrés, réalisent cette démarche dans le but de limiter les frais bancaires

Reportage de Emmannuelle Partouche et Philippe Derouet
 
Un compte sans banque

 

Sur le même sujet

Armada : portrait de Samuel de Champlain

Les + Lus