Une centrale électrique remise en service sur les bords de la Risle

François et Louis Sourdon, se passionnent pour l’hydroélectricité. Ils viennent de racheter trois petites unités de production implantées sur les bords de la Risle, non loin de Pont-Audemer (Eure).

Sur les bords de la Risle, des particuliers ont remis en service une unité de production électrique
Sur les bords de la Risle, des particuliers ont remis en service une unité de production électrique © Jean-Luc Drouin
Les rives de la Risle disposent encore, d’une quarantaine de centrales électriques de proximité.
Historiquement, elles fournissaient l’énergie nécessaire au fonctionnement des usines locales de textiles ou de trituration de pâte à papier.
Aujourd’hui, elles sont à l’arrêt pour la plupart, car elles ne sont pas aux normes environnementales européennes. Une réglementation qui impose d’assurer la libre circulation des poissons, afin qu’ils ne finissent pas broyés dans les hélices des turbines.

Une énergie renouvelable et de proximité
La famille Sourdon vient d’investir près de 800.000 euros, avec l’aide d’une banque et de l’Agence de l’eau pour faire l’acquisition de trois unités.
La première, située à Manneville-sur-Risle datant de 1938, vient d’être remise aux normes. Depuis deux mois, elle produit ses premiers Kw. Sa puissance va permettre d’alimenter chaque année, l’équivalent des besoins en électricité d’une centaine de foyers.

VIDEO : Interviews de François Sourdon, gérant de la Société de production électrique de Pont-Audemer et Louis Sourdon, responsable technique.

durée de la vidéo: 01 min 55
centrale électrique

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
énergie environnement
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter