• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Sotteville-lès-Rouen : retrouvez la Pacific 231 à l'occasion des Journées du patrimoine

© Sylvie Callier
© Sylvie Callier

Restaurée pendant 5 ans par les bénévoles du Pacific vapeur club de Sotteville-lès-Rouen (Seine-Maritime), la locomotive a craché ses premières vapeurs ce vendredi, pour le plus grands plaisirs des mécènes qui ont financé sa cure de jouvence.
.

Par Jean-Luc Drouin

Véritable patrimoine industriel, la vénérable Pacific 231, fait partie des neuf locomotives à vapeur de ce type qui subsistent dans le monde.

Elle a été construite en 1922 à Nantes par la société Batignolles-Chatillon.  
Affectée à différents dépôts (Thouars, Caen, Le Havre etc.). Elle tracte son dernier train le 29 septembre 1968 avant d'être "garée" à Angers.

Sa chaudière est rallumée un an plus tard, pour rejoindre Dieppe où elle sert pendant quelques mois de chaudière fixe pour le réchauffer le fioul lourd des cars-ferries.

Mise en vente par la Sncf en 1971, elle ne trouve pas preneur. En 1972 elle revient au dépôt de Solleteville-lès-Rouen à la demande d'un chef de traction.

Finalement ne parvenant pas à la vendre la Sncf, la cède pour le franc symbolique à l'Amicale des chefs de traction du réseau ouest de la Sncf.
La Pacific 231 est classée Monument historique depuis 1984.


VIDEO : Le reportage de Sylvie Callier et Stéphane L'Hôte

Pacific 231




A lire aussi

Sur le même sujet

l'album Eternal Youth

Les + Lus