• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

GDE : Alain Lambert réagit à l'enquête de “Pièces à conviction”

Alain Lambert, président du Conseil général de l'Orne est l'invité de Franck Besnier dans La voix est libre samedi 26 octobre
Alain Lambert, président du Conseil général de l'Orne est l'invité de Franck Besnier dans La voix est libre samedi 26 octobre

Dans l'enquête du magazine de France 3 "Pièces à conviction" sur les "déchets : scandales et gros profits" diffusée ce soir à 23h10, Alain Lambert, président du Conseil Général de l'Orne, est soupçonné d'avoir joué un rôle dans l'implantation de GDE à Nonant-le-Pin. Il réagit à ce reportage.  

Par J.-B.P.

Ce soir, dans le magazine de France 3 "Pièces à conviction" consacré aux "déchets : scandales et gros profits", Alain Lambert, le président du Conseil général de l'Orne" est soupçonné d'être intervenu favorablement pour l'implantation de GDE sur le site de Nonant-le-Pin.
Alain Lambert s'est pourtant toujours défendu de cette attaque. L'enquête diffusée ce mercredi soir sur France 3 à 23h10 jette le trouble.

La réaction d'Alain Lambert et les explications de Franck Besnier : 
Pièces à conviction GDE : La réaction d'Alain Lambert
Pièces à conviction GDE : La réaction d'Alain Lambert

Voici l'extrait en intégralité qui tend à démontrer l'intervention d'Alain Lambert en faveur de l'implantation de GDE sur le site de Nonant-le-Pin : 
Emission "Pièces à conviction", "déchets : scandales et gros profits" de Stéphane Girard et Jacques Duplessy, mercredi 24 septembre 2014.
23h10 ce soir sur France 3 

Extrait "Pièces à conviction"
Extrait "Pièces à conviction"

Alain Lambert se défend 

Alain Lambert au micro de Franck Besnier pour France 3 Basse-Normandie se défend d'abord de toute intervention pour l'implantation de GDE à Nonant-le-Pin. "Je m'interdis d'intervenir sur le cours de la justice et je m'interdis d'infléchir les décisions du gouvernement quel qu'il soit" a-t-il déclaré. 
Puis il s'attaque au journaliste de l'enquête de "Pièces à conviction" : "Quand Ouest France dit que j'ai été déstabilisé [...] En 30 ans de vie publique, j'ai affronté sur des plateaux des interlocuteurs autrement redoutables que ce gringalet de pseudo journaliste"

Puis à la question "pensez-vous engager des poursuites", il répond : "Les poursuites c'est plutôt moi qui vais les engager [...] les dénonciations calomnieuses, cela existe devant les tribunaux [...] Je voudrais simplement dire que les officines de communication qui sont payées très cher pour diffamer les élus, il serait temps de leur faire un contrôle fiscal. Je ne demande rien du tout, je dis simplement qu'il y a probablement beaucoup d'argent derrière tout ça et que les intérêts cachés ne sont pas là où on croit toujours."

Alain Lambert, président du Conseil général de l'Orne réagit pour France 3 Basse-Normandie au micro de Franck Besnier : 
La réaction d'Alain Lambert, président du Conseil général de l'Orne
La réaction d'Alain Lambert, président du Conseil général de l'Orne



A lire aussi

Sur le même sujet

"1 jour, 1 bateau" : le Santa Maria Manuela - la pépite INA

Les + Lus