Un bateau de pêche de Haute-Normandie en feu au large des côtes du Calvados

Publié le Mis à jour le
Écrit par Richard Plumet

Basé à Fécamp, le Lucky, a été victime d'un incendie ce mardi après midi au nord de Ouistreham. Le chalutier a sombré en fin d'après midi

Trois marins secourus

D'importants moyens de secours ont été déployés par la préfecture maritime de Cherbourg ce mardi 6 janvier 2015 après l'alerte lancée par le chalutier L'Emigrant vers 12h20 qui signalait au CROSS de Jobourg qu'un chalutier était en feu.

Il s'agit du Lucky, un bateau de pêche immatriculé au Havre avec à  bord trois marins. Aussitôt, le CROSS Jobourg a  coordonné une opération de sauvetage et mobilisé les moyens présents à proximité.

Dans un communiqué publié cet après midi, le porte parole de la préfecture maritime de la Manche-mer du Nord (le lieutenant de vaisseau Alexis Edme) a décrit les opérations de sauvetage :

Consultation médicale à distance 
Les 3 marins pêcheurs du Lucky on pu être immédiatement récupérés dans leur radeau de survie par un autre navire de pêche, le petit Bambino, puis transférés sur la vedette de gendarmerie maritime Esteron (déjà en mer et très proche du lieu du sinistre) qui a fait route vers le Havre. L’un des trois marins souffre de brûlures superficielles. A la suite d’une conférence téléphonique avec le Centre de consultation médicale maritime de Toulouse, le SAMU de coordination médicale maritime du Havre a organisé un accueil à quai. Les rescapés ont été pris en charge par les services de secours au Havre vers 14h30.

Le CROSS Jobourg a par ailleurs engagé la SNSM 091 Sainte Anne des flots de Ouistreham et mobilisé les moyens déjà en mer suivant:  le patrouilleur de la Marine nationale Cormoran, le patrouilleur de Gendarmerie maritime Géranium.

VIDEO : le résumé du sauvetage avec David Frotté de la rédaction de France 3 Le Havre-Baie de Seine
##fr3r_https_disabled##


Un hélicoptère 
Parallèlement, le préfet maritime a déployé des marins pompiers par hélicoptère (EC 225 Marine nationale basé à Cherbourg) et fait appareiller le remorqueur d'intervention, d'assistance et de sauvetage Abeille Liberté, pour éviter tout risque de dérive dans le rail d'accès au port du Havre si toutefois la situation devait durer.

Importantes destructions
Vers 15h15, les marins pompiers présents à proximité du chalutier ont signalé que les flammes avaient repris à bord. La plage et la cabine ont été totalement détruites. Pour l'heure la montée à bord des marins pompiers n'est pas envisagée compte tenu du danger trop important.
Les moyens d'intervention restent sur place jusqu'à nouvel ordre.

Naufrage
Finalement, aucune intervention n'a été possible sur le chalutier "Lucky" en feu, et ce malgré plusieurs tentatives des marins-pompiers de Cherbourg, le danger étant trop important pour les équipes de secours.
Vers 17h30, le chalutier a finalement sombré et l'Abeille Liberté a procédé  à la sécurisation de la zone en ramassant les débris laissés à la surface après le naufrage.

A 19h, aucune pollution n'était constatée et les services de la préfecture maritime traitent les opérations de renflouage avec l'armateur et l'assureur.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité