Prix de l’immobilier : combien vaut votre bien en Haute-Normandie ?

© MYCHELE DANIAU / AFP
© MYCHELE DANIAU / AFP

Le marché immobilier de Haute-Normandie suit la tendance nationale : le nombre des ventes reste faible tandis que partout les délais des ventes s’allongent.

Par Mathilde Riou

La Normandie suit la tendance nationale, les prix de l’ancien baissent et les délais de vente s’allongent. . "Les prix de l’immobilier ancien ont globalement continué à baisser sur un an et sont devenus comparables à ceux qui étaient pratiqués en 2005 avant la crise de 2008", a expliqué jeudi Me Eric Rungeard, notaire à Déville-les-Rouen et porte-parole du Conseil régional des notaires en Haute-Normandie.

Dans ce climat morose "les primo-accédants arrivent néanmoins à réaliser plus facilement leurs projets" note Me Rungeard. Ces acheteurs peuvent tirer leur épingle du jeu au regard des prix désormais "très intéressant" combiné à des taux d’intérêt d’emprunts à un niveau historiquement bas de 3% et à des agents immobiliers "de plus en plus enclins à revoir à la baisse leur commission". Les périphéries des grandes agglomérations deviennent accessibles. Les terrains y sont plus réduits mais à proximité immédiate d’un transport en commun.
  • Prix médian des maisons neuves en Seine-Maritime : 190.000 euros pour 113 m2 de surface habitable
  • Prix médian des maisons anciennes dans l'Eure : 150.000 euros pour 104 m2 de surface habitable

Sur un an, l’effet dit de crise s’est également  amplifié sur les prix de l’immobilier en raison de la mise en œuvre des "compromis" engendrés par la loi ALUR, instaurant notamment d'importants changements dans la relation entre les locataires et les propriétaires, analysent les notaires. A cela, regrette Me Sophie Pibouleau-Vigier, notaire à Brionne, la hausse de 15% des taxes au profit de l’Etat et des collectivités est entrée en vigueur au 1er avril dans l’Eure et au 1er juin en Seine-Maritime. "Cela n’a pas facilité la fluidité des transactions et l’amélioration de la confiance des ménages », commente-t-elle. Il faut en moyenne compter 9 mois pour réaliser une vente en secteur urbain et jusqu’à 2 ans en campagne.

Les conseils des notaires pour vendre ou acheter plus vite :

  • Proposer d’entrée le juste prix .
  • "Il faut parfois accepter de payer un peu plus cher pour s’éviter une deuxième voiture", suggère à Rouen Me Grégoire Ozanne.

A lire aussi

Sur le même sujet

Le navire-école

Les + Lus