Cet article date de plus de 6 ans

Rouen : la vente d'alcool la nuit, une interdiction difficile à appliquer

Les faits se répètent dans les mêmes épiceries de nuit du centre ville de Rouen. La police intervient pourtant systématiquement en cas de flagrant délit
© Patrick Hertzog / AFP

Jeudi soir (5 février) à 22h50, les policiers en patrouille voient sortir trois hommes d'une épicerie rue Cauchoise. Ils sont munis de sacs en plastique. A l'intérieur, des bouteilles de bière. Les clients ont une vingtaine d'années. Ils n'ont pas de ticket de caisse

Le gérant de l'épicerie est interrogé. Il nie avoir vendu cet alcool. Il comparaitra et encourt, si les faits sont avérés, une lourde amende.

La réglementation est bien connue dans la profession. Un arrêté municipal interdit la vente d'alcool à emporter entre 22 heures et 6 heures du matin dans le centre ville de Rouen. 

Et pourtant... le même jeudi soir à Rouen, à 23h30, la police assiste à une autre sortie de clients d'une épicerie rue du Renard, magasin de la même enseigne. 

Dans leurs sacs, des bouteilles de vin. Toujours pas de ticket de caisse. Le gérant est convoqué.

L'amende pour vente d'alcool à emporter en dehors des créneaux horaires autorisés, sans avoir suivi une formation spécifique s'élève à 3750 euros.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
faits divers