Julia et Cobia, 12 jours encore pour la recherche de sponsors et en compétition dès dimanche

Alors que le compte à rebours s'égraine pour la recherche de partenaires financiers en vue du Championnat de France (J-12), Julia Allio et sa jument Cobia s’alignent dimanche pour leur première compétition de Concours Complet d'Equitation de la saison. A Bouguenais en Loire-Atlantique. 

Julia et cobia : une belle complicité naissante
Julia et cobia : une belle complicité naissante © F-m.L
Nous avons découvert Julia Allio voici une dizaine de jours. Une adolescente avec deux titres de championne de France et un sacrant sa suprématie dans son département, particulièrement tourné vers le concours complet.Une lycée en terminale S aussi qui ambitionne d’emmener sa jeune jument aux championnats amateur en 2016.

S'équiper d'une selle spécifique de dressage

Oui mais voilà, la « compet » coûte cher. Et malgré tous les efforts consentis par la famille, très présente dans la démarche, elle est dans l’obligation de chercher des sponsors. La méthode choisie, internet « Avec sponsoriseme.com pour trouver des partenaires financiers. L’objectif fixé était au départ de 1 800 euros », dit posément Julia.  Ce qui au regard de la douzaine de sorties planifiées (7 avant l'été) sur l’année est très raisonnable. Transports, coaching spécifique, véto, éventuellement ferrure à crampons et véto ou osthéo pour un suivi plus pointu du destrier… La liste est longue des postes à rajouter dès lors que l’on s’engage en concours.
« Nous arrivons à l’objectif plancher en deçà duquel nous n’aurions rien touché du tout. C’est déjà une belle satisfaction. Un soulagement aussi. Car sans cela, nous devrions raccrocher tout simplement. »

Le couple a déjà réalisé des progrès évidents sur le plat
Le couple a déjà réalisé des progrès évidents sur le plat © F-m.L

Pour autant, et sans vouloir faire des bénéfices, le compte reste ouvert jusqu'au 15 avril. « Avec ce que nous aurons en plus, je pourrai m’équiper d’une selle de dressage. Un atout supplémentaire pour une des trois disciplines de CCE, tellement spécifique » ajoute t'elle. « D'ailleurs dans cet objectif, et parce que des gens ont exprimé leur réticence de passer par le système de participation financière-sponsoring via internet, l’adresse mail à laquelle ils peuvent s’adresser : delphine.maloeuvre@gmail.com », précise la maman.

Le travail à pied est aussi important que le reste
Le travail à pied est aussi important que le reste © F-m.L

Et c’est portée par cette dynamique favorable que Julia aborde son premier concours de la saison, le 5 avril, à Bouguenais, près de l’aéroport de Nantes. En milieu de semaine, dans la carrière et dans le vent, le couple affine la reprise de dressage, la première dans l'ordre chronologique des trois épreuves.
« C’est une petite catégorie », continue l'adolescente qui étonne par sa maturité. « Avec ma coach, nous avons décidé de laisser venir Cobia. Certes elle prend 8 ans en 2015, mais quand on l’a acheté il y a à peine 12 mois, elle ne savait pas grand chose tout était à faire, à commencer par les bases, comme l’incurvation sur le cercle. Elle a des capacités ; mais rien ne sert de brusquer. C’est une jument craintive. Les débuts ont été difficiles et avec cette patience nous avons déjà enregistré de gros progrès. Nous grandissons ensemble. »

"Laisser le temps au couple de se construire", pour Jennifer Leclech, la coach
"Laisser le temps au couple de se construire", pour Jennifer Leclech, la coach © F-m.L
L’objectif de cette année est donc que Cobia, qui possède naturellement une bonne galopade, prenne confiance en elle. « Elle a de belles allures continue Jennifer Leclech, sa coach, installée à Mouais. Cela plaide pour elle sur le carré. Et puis c’est un joli couple, jeune encore, qui a de l’avenir. Il ne faut pas brusquer les choses. Déjà la complicité est plus grande. Tout comme le plaisir qu’elles prennent ensemble. Cela passe par du travail à pied, des jeux comme le ballon, les balades, la monte à cru. Tout ce qui soude un couple cavalier-cheval ».



Dimanche, toute la famille, Delphine la mère, Michel le père, ainsi que Claudia et Thomas, les petit(e)s soeur et frère seront à fond derrière Julia… Et Cobia bien sûr.
Julia et Cobia : une histoire de famille. Ici avec Delphine, la maman.
Julia et Cobia : une histoire de famille. Ici avec Delphine, la maman. © F-m.L

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
cheval équitation animaux
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter