• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Grève à la Brittany Ferries : le conflit s'envenime

© AFP
© AFP

Les dockers de la Brittany Ferries de Ouistreham sont en grève depuis le 6 mai. Ils réclament une augmentation de salaire de 4%. Le Président Jean-Marc Roué est intervenu cette nuit avec une vingtaine d'agriculteurs bretons pour permettre le transfert du navire Le Mont Saint-Michel vers Roscoff. 

Par J.-B.P.

Le trafic Ouistreham-Portsmouth a été interrompu ce week-end en raison d'une grève des dockers de la Brittany Ferries du port de Ouistreham. Le mouvement a débuté le 6 mai dernier. Ils réclament une augmentation de salaire aux alentours des 4% et une harmonisation des rémunérations en fonction du statut.

Le Mont-Saint-Michel était bloqué à quai jusqu'à l'intervention "d'actionnaires de la compagnie" et du PDG Jean-Marc Roué, en personne. L'opération s'est déroulée dans la nuit de samedi à dimanche vers 2h45 du matin. Ils sont tous arrivés par autobus depuis la Bretagne. Le PDG assume son action : "J'ai participé à cette opération avec des producteurs de légumes des différentes coopératives propriétaires de la Brittany Ferries" a-t-il déclaré dimanche en fin d'après-midi. Le bateau Le Mont Saint-Michel est arrivé ce dimanche 10 mai à Roscoff vers midi. Il serait au mouillage au large du port breton.

La direction dénonce un chantage
La  direction a ajouté dans un communiqué de presse,  "une vingtaine d'actionnaires de la compagnie a permis de libérer le bateau qui était bloqué à Ouistreham et de reprendre le contrôle du navire qui était tenu en otage par le chantage d’une minorité. Le bateau a ensuite appareillé pour Roscoff où il est arrivé." La Brittany Ferries a déclaré qu'il était question de "chantage inacceptable" mettant en cause "l’avenir même de la compagnie".

Les dockers de Cherbourg et de Roscoff soutiennent le mouvement 
"Les dockers de Roscoff soutiennent le mouvement et ceux de Cherbourg souhaitent empêcher tout arrivée à quai du Normandie ou du Mont Saint-Michel" a déclaré Jérôme Coeuret, délégué syndical CGT.

Sur le même sujet

Interview d'un agriculteur converti au bio grâce à Danone

Les + Lus