Bayeux : Les femmes du peintre Gustave Caillebotte au MAHB

Le MAHB possède trois tableaux du peintre impressionniste Caillebotte. Dominique Hérouard, la directrice du Musée nous raconte l’histoire de l’un de ces tableaux intitulé « Portraits à la campagne » dans lequel les femmes de la famille sont représentées au jardin.
 
Dans le jardin de la résidence familiale, les femmes de la famille Caillebotte à l'ouvrage.
Dans le jardin de la résidence familiale, les femmes de la famille Caillebotte à l'ouvrage.
La scène se situe à Yerres, dans l’Essonne, dans la propriété familiale de la famille Caillebotte. Quatre femmes sont penchées sur leur ouvrage. Leurs vêtements donnent une idée de leur âge, sombres pour les femmes âgées, plus claire pour la jeune femme placée au premier plan. Elles sont vraisemblablement la mère, les tantes la sœurs de Gustave Caillebotte, peintre impressionniste, frère de Martial Caillebotte, photographe.
Originaire de la Manche, la famille Caillebotte travaille dans le drap et cela leur réussit. Martial Caillebotte ( le père de Gustave) s’installe à paris où il ouvre Le Lit militaire situé au 152 de la rue du Faubourg-Saint-Denis qui fournit en tissus de drap l’armée de Napoléon III.
Gustave Caillebotte est un bourgeois. A ce titre, il peint son milieu et ses habitudes adhérant ainsi aux idées des Impressionnistes.
Les tableaux exposés au Musée d’art et d’histoire Baron Gérard de Bayeux sont des legs d’une cousine de Gustave Caillebotte à la ville.

« Portraits à la campagne » de Gustave Caillebotte nous ai expliqué par la directrice du MAHB.
Bayeux : Les femmes du peintre Gustave Caillebotte


 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
peinture culture art normandie impressionniste là où ça bouge à l'antenne vos rendez-vous