• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un excédent budgétaire de 1,5 million d'euros pour les Jeux Equestres Mondiaux

Patrice Delaveau, cavalier français de CSO, JEM 2014, finale à 4 / © normandie2014 via Twitter
Patrice Delaveau, cavalier français de CSO, JEM 2014, finale à 4 / © normandie2014 via Twitter

Un superbe résultat pour la Région, qui a fait de ces jeux une belle vitrine de la Normandie.

Par Marc Sadouni

Ce sont près de 575.000 billets qui ont été vendus pour l'édition 2014 alors que

moins de 50% du budget total (80 millions) provenait d'argent public

 
a fait remarquer Laurent Beauvais, président du Conseil Régional.

"On nous avait demandé de faire un événement sportivement excellent, populaire et qui laisse un impact. En outre, on a gagné de l'argent, ce qui est rare", a expliqué Fabien Grobon, directeur général du comité d'organisation des JEM-2014.

Les retombées en Normandie sont évaluées à plus de 100 millions d'euros. Il faut savoir que la précédente édition des JEM en 2010 à Lexington dans le Kentucky (E.U.), avait été largement déficitaire.

Pour la première fois, ils ont été ceux d'un territoire dédié au cheval, avec des compétitions à Caen, mais aussi au Haras du Pin, dans la baie du Mont-Saint-Michel, à St Lô, ou encore à Deauville.

La prochaine édition aura lieu en 2018 à Bromont (Canada), lieu des compétitions équestres des J.O. de Montréal en 1976. Les JEM regroupent huit disciplines, dont les trois olympiques (saut d'obstacles, concours complet et dressage).

Laurent Beauvais, président du Conseil Régional, sera l'invité du 19/20
 

Le reportage auprès des éleveurs, de Catherine Berra et Joël Hamard

Intervenants:
Christian Morel, éleveur de Selles français, administrateur de Cheval Normandie
 

JEM: la réaction des éleveurs


Sur le même sujet

2019 : du nouveau pour les pompiers de Seine-Maritime

Les + Lus