Cet article date de plus de 5 ans

Journée santé morte : les medecins libéraux en grève

Vendredi 13 novembre les syndicats de médecins libéraux ont décidé d'exprimer une nouvelle fois leur désaccord avec le projet de loi santé de Marisol Touraine et notamment la généralisation du tiers payant (dispense d'avance de frais) à tous les assurés d'ici à 2017.
"Nous sommes encore des libéraux, si le tiers payant passe, ce ne seront plus les patients qui nous paieront mais les mutuelles. Par conséquent à la fois les patients et nous serons sous la coupe des mutuelles et nous serons donc tous à la merci des financiers"  explique Nina Quedru Serra qui travaille depuis plusieurs décennies dans le quartier HLM d'Hérouville. Comme la majorité des médecins libéraux, elle s'oppose à la généralisation du tiers payant et compte faire grève ce vendredi 13 novembre. 


Certains patients sont favorables au tiers payant

Dans sa clientèle, elle compte de nombreux patients aux revenus modestes qui bénéficient de la CMU (Couverture Maladie Universelle) ou encore du tiers payant. Certains d'entre eux voient très bien l'intérêt d'une telle mesure car Le tiers payant évite d'avancer la totalité des frais et facilite le recours aux soins. " Quand plusieurs personnes tombent malade en même temps à la maison. On paie 6 au lieu de 23 euros." nous confie Yasmina Zattouta, une patiente présente en salle d'attente ce jour là. 

 

Reportage Stéphanie Potay et Stéphanie Lemaire

durée de la vidéo: 01 min 29
Grève medecins
Intervenantes :
Nina Quedru-Serra: confédération des Syndicats Médecins Français
Yasmina Zattouta: patiente

   
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société social économie grève