Cet article date de plus de 4 ans

Un 35ème musée consacré à la seconde guerre mondiale dans la région ?

Déjà pourvu de deux musées sur cette période de l'histoire, la Ville de Ouistreham souhaite en construire un troisième consacré aux Britanniques et compte attirer un certain nombre de touristes arrivant par le ferry.
Au centre, romain Bail, maire de Ouistreham lors de la présentation du projet de "centre d'interprétation franco-britannique"
Au centre, romain Bail, maire de Ouistreham lors de la présentation du projet de "centre d'interprétation franco-britannique"
L'idée serait née lors des commémorations du 70e anniversaire du Débarquement où Ouistreham accueillit la cérémonie internationale. Un comité scientifique planche sur ce projet depuis six mois. La cité balnéaire du Calvados a déjà déboursé 100 000 euros pour cette première phase d'étude. D'ici trois ans, un "centre d'interprétation franco-britannqiue" pourrait voir le jour sur le bunker d'une ancienne soute à munition utilisé par le centre équestre de l'étrier près de la plage de Ouistreham.

Après un musée consacré au mur de l'atlantique et un autre consacré au commando Kieffer, la Ville de Ouistreham souhaite se doter d'un troisième musée, cette fois-ci consacré à nos voisins d'Outre-Manche, de la période 39-44 jusqu'à nos jours, tout cela dans un centre high tech de 2500 à 3000 m2. Un projet estimé à 14 millions d'euros. Pour réunir le financement, les promoteurs du projet comptent faire appel à la société Philantropia, spécialisée dans la levée de fonds internationaux.

Ils comptent également trouver des partenaires de l'autre côté de la Manche. Le maire de la commune, Romain Bail, et le responsable du comité scientifique seront dailleurs la semaine prochaine au Royaume-Uni pour rencontrer plusieurs responsables de musées et d'associations de vétérans. Objectif : débuter les travaux au printemps 2018 pour une ouverture programmée en juin 2019, à l'occasion du 75 anniversaire du Débarquement.
 
Avec le million de passagers débarquant chaque année du ferry en provenance de Portsmouth, la Ville souhaite miser, avec ce projet, sur le tourisme de mémoire. Reste à voir si ce "marché", avec déjà 34 musées consacrés à la seconde guerre mondiale dans la région, n'est pas saturé. "On serait dans une volonté, a minima, de capter 10% de ces Britanniques ce qui représenterait entre 80 et 100 000 visiteurs par an, ce qui n'est pas rien mais ce qui permet en même temps derrière d'être une porte d'entrée pour couvrir les autres musées du département sur cette question", plaide Romain Bail.

Reportage d'Hélène Jacques et Quentin Cézard
Intervenants :
- Stéphane Simonnet, historien, responsable du comité scientifique
- Romain Bail, maire de Ouistreham

durée de la vidéo: 01 min 41
Un 35ème musée consacré à la seconde guerre mondiale dans la région ?

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
débarquement dday histoire sorties et loisirs musée culture