Basketball. Coup dur pour Caen, qui perd l'un de ses meilleurs joueurs sur blessure pour plusieurs semaines

Bien engagé dans la course à la remontée en Pro B, le Caen Basket Calvados est frappé par la malchance. Marc-Eddy Norelia, taulier de l'équipe, doit se faire opérer d'un doigt. Il ne va pas rejouer avant la fin de la phase 2, au moins.

La tuile au pire moment. Alors que le CBC entame ce mardi 26 mars une semaine cruciale avec trois déplacements d'affilée, il enregistre une bien mauvaise nouvelle. Blessé à un doigt lors de la défaite à Tours il y a dix jours, Marc-Eddy Norelia doit se faire opérer. Il avait pourtant réussi à tenir sa place, vendredi dernier, contre Quimper, même à être élu MVP de la rencontre remportée par l'équipe normande (89-65). 

Un joueur clé du CBC depuis janvier

Malheureusement, un choc reçu à l'entraînement a réveillé la douleur, ravivé la blessure. Si bien que l'ailier fort haïtien ne peut éviter l'intervention chirurgicale. La phase 2 du championnat de N1M se terminant mi-avril, il n'aura pas le temps nécessaire pour être rétabli d'ici-là, et manquera donc les six derniers matchs de son équipe. 

Après un premier passage d'un an et demi dans le Calvados entre 2017 et 2018, Norelia a été recruté en janvier, il était depuis étincelant. Avec 10,8 points, 7,5 rebonds et 2 passes décisives en moyenne par match, il était même le Caennais le plus décisif. 

Un joker médical recruté ?

Le CBC va-t-il recruter un joker médical pour pallier son absence ? Rien n'est acté pour l'instant. Dans le même temps, Alexis Thomas, qui évolue dans un registre similaire, doit revenir de blessure d'ici à quinze jours. Mais dans quelle forme ? Difficile à évaluer pour un joueur qui n'a plus joué depuis fin décembre. 

Le club caennais dispose de l'un des effectifs les plus fournis de la division. Depuis le début de la saison, Stéphane Eberlin et ses dirigeants ont misé sur une stratégie avec de nombreuses rotations au cours des matchs. Jusqu'à maintenant, elle a payé, puisque Caen pointe à la 3e place de N1M, à une victoire seulement des deux premiers que sont Hyères-Toulon et Avignon-Le Pontet. 

La montée directe est donc encore dans les cordes des joueurs du CBC. Il faudra pour cela continuer à être intraitable à domicile, dans un Palais des sports de Caen la Mer d'ores et déjà combles pour les trois derniers matchs de la saison. Il sera aussi nécessaire d'aller gagner à l'extérieur. Avec des déplacements à Chartres (26/03), Tarbes (29/03) et Loon-Plage (02/04) ces prochains jours, un premier élément de réponse sera donné. 

L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Sport" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité