• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Caen : un individu suspect, peut-être armé, serait entré au CHU. Ce que l'on sait...

Un périmètre de sécurité a été installé par les forces de l'ordre autour du CHU de Caen, vendredi 8 mars. Un individu suspect serait entré dans l'établissement, a informé la préfecture du Calvados. / © Carole Lefrançois
Un périmètre de sécurité a été installé par les forces de l'ordre autour du CHU de Caen, vendredi 8 mars. Un individu suspect serait entré dans l'établissement, a informé la préfecture du Calvados. / © Carole Lefrançois

Vendredi soir, "un homme suspect serait entré au CHU" de Caen, selon la préfecture du Calvados. La police, dépêchée sur place, a effectué des "vérifications". Un périmètre de sécurité a aussi été mis en place. La fin des opérations a été communiquée à 5h20 ce samedi matin. 

Par Olivier Couvreur

"Un individu suspect serait entré au CHU de Caen. Des services procèdent à des vérifications". Voilà les informations que nous avons recueillies par téléphone auprès de la Préfecture du Calvados, vendredi en milieu de soirée. 
Un important dispositif de sécurité avait alors été déployé vers 20h30, selon nos confrères de Tendance Ouest et un vaste périmètre de sécurité a été installé autour du Centre hospitalier universitaire, situé au Nord de la ville du Calvados. Tout accès au Centre Hospitalier Universitaire a été interdit.

Vers 4h30, après avoir mené différentes opérations de vérifications et sécurisations, les forces de l'ordre (GIGN notamment) et les véhicules de sécurité ont pu quitter progressivement les lieux, de même que le maire de Caen qui s'était rendu sur place. Ce dernier a  précisé que la préfecture allait communiquer rapidement.


Un de nos confrère présent sur place a indiqué que les CRS étaient arrivés sur place pour "prendre la relève et maintenir un dispositif de sécurité".


De son côté, la Préfecture du Calvado a annoncé la fin des opérations à 5h20 sur Twitter : "⚠️CHU de #Caen : FIN DES OPÉRATIONS. D'importants moyens ont été rapidement déployés sous l'autorité du Préfet du #Calvados afin de sécuriser les personnels et les patients, de contrôler les accès et l'établissement", peut-on ainsi lire sur le tweet posté par le compte officiel de la Préfecture.

Dans son communiqué, la Préfecture précise qu' "A l'issue d'une fouille méthodique qui a duré plusieurs heures en raison de la configuration des lieux et de la dimension de l'établissement, les vérifications ayant été achevées, le dispositif a été levé à 4h30."

 

L'alerte

Sur les réseaux sociaux, la préfecture a posté un tweet peu après minuit confirmant les rumeurs qui circulaient sur le net. "Un individu suspect serait entré dans le CHU de Caen. Des vérifications sont en cours, un périmètre de sécurité a été mis en place par les forces de l'ordre."


"​Nous avons entendu une femme hurler"


Aux urgences depuis 16h, Carole* nous raconte via Facebook ce qu'elle a vécu. "Il était environ 19h30, nous attendions dans la salle d'attente des urgences quand nous avons entendu une femme hurler. Puis la sécurité de l'hôpital est venue", raconte la jeune femme.

Il y a eu beaucoup de mouvements puis les médecins ont regroupé les personnes dans des pièces. Nous étions 24 et avons été confinés dans la salle d'attente pendant 2h avec interdiction de sortir. Maintenant nous attendons.

La jeune femme précise que "l'individu serait entré par les portes battantes de l'hôpital, poussant une infirmière et demandant où se trouvaient les ascenseurs".



Attention aux rumeu​rs


Plusieurs appels à la vigilance quand à la propagations de rumeurs ou fausses informations ont été relayés sur les réseaux sociaux dans la soirée. "Une opération de police est en cours au #CHU de Caen. Ne propagez pas de rumeurs ou fausses informations. #CitoyenResponsable. Respectez les périmètres de sécurité mis en place" précisait ainsi le compte @VISOV dès l'alerte de la préfecture. 

De son côté, la ville de Caen a appelé les habitants "à respecter le périmètre de sécurité et à éviter le secteur". 


* Le prénom a été changé

Sur le même sujet

Le maire de Bourg-Achard décrit les dégâts

Les + Lus