• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Un centre éducatif fermé va être créé à Louvigny, près de Caen

Photo d"illustration : le CEF de Brice-sous-Foret, en 2015. / © LOIC VENANCE / AFP
Photo d"illustration : le CEF de Brice-sous-Foret, en 2015. / © LOIC VENANCE / AFP

Dernière alternative avant la prison pour des mineurs délinquants en situation de récidive, un Centre éducatif fermé va prochainement voir le jour à Louvigny, dans l'agglomération caennaise.

Par CM

Dans le cadre du projet de loi de réforme de la justice, une vingtaine de Centres éducatifs fermés (CEF) doivent voir le jour à partir de 2021, en plus de 52 établissements déjà existants. Ces structures, créées en 2002, accueillent un petit nombre (une douzaine maximum) de mineurs délinquants en situation de récidive pour une période de 6 mois renouvelable une fois. Elles constituent souvent la dernière alternative à la prison et visent à réinsérer scolairement et professionnellement ces jeunes en difficulté. 
 

Dans le Calvados, près de Caen, la commune de Louvigny devrait accueillir l'un des nouveaux CEF; C'est ce qu'annonce ce mardi 9 juillet dans un communiqué le ministère de la justice. "La proximité d’activités économiques, de dispositifs d’insertion sociale, la densité du tissu associatif local et la connexion au réseau de transports en commun constituent de réels atouts pour la future structure de la PJJ (protection judiciare de la jeunesse) Le CEF sera également proche d’autres structures de la PJJ : unités d’insertion scolaire et professionnelle, familles d’accueil, ou restaurant d’application ".

Depuis leur création, les CEF ont fait l'objet de nombreuses critiques. "Taux de fugue très important, climat de violence, turnover du personnel encadrant, fermeture de certains établissements…les professionnels dressent un constat sans appel : les CEF sont, dans l’ensemble, un échec", estimait en mars 2018 la Commission nationale consultative des droits de l'homme (CNCDH). Quelques mois plus tard, un rapport sénatorial préconisait de ne pas concentrer tous les moyens sur les CEF et de développer d'autres structures en milieu ouvert.

Dans son communiqué, le ministère de la justice évoque des CEF "nouvelle génération" où l'accompagnement des mineurs à la sortie de l'établissement doit être renforcé. Le site de Louvigny devrait ouvrir ses portes en septembre 2022.

Sur le même sujet

Les pompiers de l'Eure recrutent

Les + Lus