• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Le centre-ville de Caen perd ses urgences de nuit : la Miséricorde devient un service de jour 8H/20H

© F3
© F3

Pour faire dace à la pénurie de médecin urgentise, L'Agence Régionale de Santé réorganise les services de soin d'urgence sur l'agglomération caennaise. De quatre services, on passe à trois la nuit dès le 16. Et ce n'est qu'un début. 

Par Alexandra Huctin

Partout en France, les urgentistes manquent à l'appel. Les médecins ne veulent plus travailler de nuit et dans ces services sous pression. Alors pour s'adapter et continuer à assurer les soins, les structures se réorganisent sous la houlette de l'ARS ( l'agence Régionale de Santé). 

A Caen, il y avait 4 services d'urgence d'Ouest en Est , au Nord, et centre-ville : la clinique du Parc, la clinique St Martin, le CHU et la Miséricorde. 

On a connu des fermetures la nuit à Saint-Martin ces deux derniers étés, cette fois c'est à la Miséricorde que la décision a été prise de n'ouvrir qu'en journée, 7 jours sur 7, et toute l'année.

A partir du 16 septembre 2019, le service des Urgences de la Miséricorde ne sera donc ouvert qu'en journée de 8H à 20H.

Cette mesure va permettre de gagner plus de 2 postes de médecins, en équivalent temps plein.

Selon la directrice de la fondation Miséricorde, Myriam Krikorian : " C'est une opportunité pour nous (ndlr : cette réorganisation voulue par l'ARS), on va se recentrer sur la journée. On avait très peu d'activité la nuit. Et comme on avait beaucoup de mal à trouver des urgentistes pour la nuit, on va stabiliser notre équipe médicale."

Vidéo France 3 Normandie- 
La directrice de la Clinique Miséricorde la nuit " on a du mal à recruter des médecins pour le travail de nuit"


 On assurera la petite traumatologie et l'accueil des patients âgés avec leurs pathologies. soit ils repartiront en fin de journée chez eux, soit ils seront dirigés vers le service de médecine qui a 50 lits (la directrice de la fondation Miséricorde, Myriam Krikorian)
 

Des médecins urgentistes et spécialisés gériaterie seront donc de service dans cet accueil d'urgence de jour. Les grosses urgences seront immédiatement orientées vers le CHU et les deux autres cliniques.


C'est une perte pour la population du centre-ville la nuit. Il n' y aura plus de présence médicale de nuit. Ici nous avons une population étudiante, des personnes agées et des gens en précarité sociale (Béatrice Dupont- CGT Santé Miséricorde)



 

"On va surajouter de l'activité dans des services saturés", CGT Santé

Et pour la représentante syndicale CGT-santé, Béatrice Dupont c'est l'arbre qui cache la forêt : "Les 3 autres servicces d'urgences ne sont pas dans le centre-ville. Et l'on va surajouter une activité dans des services déjà saturés. C'est le mauvais moment."

Sur le même sujet

"On va surajouter de l'activité dans des services saturés", CGT Santé

Les + Lus