Championne du monde de natation à 91 ans, la Caennaise Michèle Guillais est décédée

Michèle Guillais compte plus d'une centaines de titres de championne de France dans les catégories senior. / © France 3
Michèle Guillais compte plus d'une centaines de titres de championne de France dans les catégories senior. / © France 3

Figure du stade nautique de Caen, Michèle Guillais s'est éteinte vendredi 13 septembre, à l'âge de 98 ans. En 2012, elle avait été sacrée championne du monde du 50m dos, dans la catégorie des plus de 90 ans. C Sport lui avait consacré un reportage en 2016. 

Par Boris Letondeur

Elle avait appris à nager avec Eugène Maës, dans les années 30. Neuf décennies plus tard, c'est dans le centre nautique nommé après l'ancien footballeur qu'elle fera des prouesses. Pourtant, longtemps durant sa vie, Michèle Guillais délaisse la natation. Ce n'est quà 75 ans qu'elle décide de plonger dans les bassins, et de devenir une championne. 

C'est mon âge qui m'apporte tout ça, parce que je nage beaucoup moins bien que la plupart des nageurs. Michèle Guillais, modeste

En plus de 20 années de compétition de haut niveau, elle appose son nom sur des centaines de médailles et de records. Le plus prestigieux d'entre eux, sans aucun doute celui de championne du monde de 50m dos, obtenu en 2012, à l'âge de 91 ans. Michèle Guillais était un personnage connu, et reconnu, du centre nautique caennais, où elle s'entrainait trois fois par semaine. 

Elle a vraiment l'âme d'une compétitrice, elle est d'un tempérament très engagé. Il faut la freiné pour qu'elle nage calmement. C'est quelqu'un de très exigeant, toujours en train de minimiser ce qu'elle réalise donc mon rôle est de l'encourager. Christophe Denis, son entraineur (2016)

Retrouvez ci-dessous le reportage que nous lui avions consacré en mars 2016. Cette année-là, à 95 ans, la nageuse caennaise établissait trois nouveaux records dans la catégorie des 95-99 ans sur 50m dos, 50m et 100m nage libre. 

Dans un communiqué, le maire de Caen Joël Bruneau a rendu hommage à cette "athlète au parcours exceptionnel, figure majeure du sport caennais", estimant que la ville normande perdait "une sportive et une femme remarquable, qui brillait par son dynamisme, sa détermination et son humour". 


 

A lire aussi

Sur le même sujet

Festival Ouest Park au Havre

Les + Lus