Art et Essai : les cinémas normands lancent leurs services de VOD

Pour le Café des Images d’Hérouville St Clair, le service s’appelle La Toile. Au Lux de Caen, c’est le Netflux. Le principe est le même : Offrir du cinéma à la maison par un service de location avec, aussi, quelques autres idées de rencontres autour du cinéma.
 

© France 3 Normandie
Ils seront, c’est certain, les derniers établissements à ré-ouvrir à la fin du confinement. Les directeurs de salle de cinéma ne sont pas dupes. En attendant le jour béni où le public affluera, ils ont mis en place des parades : des services de location de film, des ciné-rencontres et autres bonnes idées. Petit tour d’horizon dans l’agglomération caennaise.

Le Café des Images à Hérouville St Clair.

Entre 120 000 à 130 000 personnes viennent au Café voir des films. Les spectateurs ont entre 3 et 99 ans et sont de tous les milieux sociaux. Le restaurant et le cinéma emploient 18 personnes qui pour l'instant sont à l'arrêt.

"On est sous cloche. On garde le contact avec le public et on se prépare pour le jour de la reprise"

Depuis le 14 mars, il est possible de s’abonner à La Toile le service de location de film de ce cinéma Art et Essais. Les tarifs sont attractifs (de 1euro le film jusqu'à 5.99 euros)  le choix des œuvres est varié. "Les films récents sont plus chers à la location que les plus anciens, mais cela nous permet aussi de toucher une participation d financière de la plateforme" Elise Mignot, la directrice du Café des Images fait face avec le sourire.Les idées ont germées au Café des Images qui est un lieu de vie autant qu'un cinéma. " On s'est dit que l'on pouvait essayer de maintenir certaines activités en les passant en mode informatique" explique Elise Mignot.
 

La E-séance, par exemple, est une séance programmée comme dans une salle virtuelle. On achète sa place et il ya une heure de rendez-vous pour la séance. "Cela permet de garder un soupçon d'expérience collective. On a mis une petite sonnette virtuelle pour que les retardataires ne gênent pas les autres." Après la séance, des discussions via Skype sont organisées avec les réalisateur. Nous n'avons pas encore fini la programmation...."

Les E-Ateliers pour enfants de découverte du Cinéma d'Animation avec Anthony Gandais sont passés en mode confinés et informatisés." Nous avons été surpris par le succès du premier atelier de cinéma d'animation. Les enfants avaient entre 9 et 14 ans et les parents se sont beaucoup impliqués. Du coup, c'était très convivial. Très sympa. On en refait un autre la semaine prochaine !" Il faut bien sûr réservé sa place à l'avance ( 10 euros) et bien vérifié le matériel exigé pour faire les exercices.

Enfin, le Café des Sons, animé par Ambre Lavendier continue. Capsules sonores sur les entretiens tenus au Café des Images par les réalisateurs accueillis lors des avant-premières ou des rencontres cinéphiles.


Le Lux de Caen

Gauthier Labrusse est l'un des créateur du Lux, cinéma d'Art et Essai du quartier Ste Thérèse de Caen. 180 000 spectateurs par an, 17 salariés, la structure a de la bouteille.
" En ce moment nous sommes tous au chômage partiel" Pour se remonter le moral, Gauthier Labrusse, directeur du Lux, regarde les chiffres de son NetFlux, son service de VOD.

"On occupe la troisième place française sur la plateforme La Toile. avec 160 films loués chez nous la semaine dernière. On est content même si on est loin des 3000 entrées semaine  que l'on fait à cette période de l'année...."

Le Cinéma Lux a crée son vidéo club art et essai en 1996. Au fil du temps il est devenu DVD et Blue Ray Club. "Se tourner vers le service VOD a été naturel pour nous. Nous avons choisi La Toile car cette plateforme correspond à nos valeurs éthiques d'art et esssai et collabore finançièrement .  Nous avons actuellement 600 abonnés qui nous sont fidèles."

Le Cinéma Lux s'est aussi mis aux E-séances rebaptisées ici, la 25eme heure.  "Nous proposons 3 débats par semaine le lundi, le mercredi et le vendredi sur des films que nous programmons"
 
Le cinéma de Plein Air qui aurait dû commencer pendant les vacances de Pâques est repoussé, pour cause de confinement "Nous réfléchissons à une solution alternative, peut être sous forme de Driving, un peu à l'américaine. Cela nous permettrait peut être de sauver un peu de notre saison car les séances en plein air marchent très bien , et la réouverture des cinémas... on ne sait pas!"
Joli projet qui on l'espère verra le jour car le Cinéma  Lux devait fêter ses 60 ans en Juin prochain. Projet remis à l'année prochaine. ... Mais la fête n'en sera que plus belle. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
culture coronavirus : envie d'évasion société cinéma