REPLAY. Mort d'un agent de la route dans un accident : "les conducteurs ne laissent pas assez de distance entre nous, ils s'en foutent et ne respectent rien"

Diffusé du au Publié le Mis à jour le
Écrit par Kanwaljit Singh .

Un agent de la route est mort à l'hôpital des suites de ses blessures. Il a été renversé hier après-midi sur la départementale entre Caen et Ouistreham.

L'agent de la route nettoyait la chaussée, dimanche 25 septembre aux alentours de 13h, quand une voiture l'a percuté. Transporté au CHU de Caen, l'homme âgé de 43 ans est décédé de ses blessures la nuit dernière. Selon les premières constatations, le véhicule serait parti en aquaplaning avant de percuter deux agents de service de l'Agence Routière Départementale. 

Pour Mickaël, patrouilleur au centre de Marigny dans la Manche depuis 6 mois, cet accident qui a coûté la vie à l'un de ses homologues dans le Calvados ne le surprend pas vraiment : "les conducteurs ne laissent pas assez de distance entre nous, ils s'en foutent et ne respectent rien".



Même constat pour son collègue Gérard qui fauche les mauvaises herbes aux abords de la départementale 38. Malgré un panneau qui annonce sa présence quelques mètres plus loin, les voitures arrivent vite : "je fais ce métier depuis 20 ans, on est souvent à la limite de l'accident, c'est dangereux" nous confie-t-il. 



D'un côté des agents qui se sentent en danger. De l'autre des automobilistes agressifs ou pas assez vigilants. Antony Launay, responsable du centre d'entretien des routes de Marigny, essaie pourtant de faire coexister tout le monde sur les 245 km de route dont il a la charge : "on a mieux équipé les engins avec des panneaux clignotants, sur la machine à proximité il y a une flèche pour dire aux conducteurs de passer à côté mais ça ne suffit pas toujours, c'est vrai. Je pense que les automobilistes ont un problème de concentration".



Ce constat a inspiré dans la Manche une campagne de communication dont le message est évident : "on oublie le portable, on regarde bien droit devant soi, on respecte les limitations de vitesse et on est vigilant à une signalisation qui peut changer" rappelle Axel Fortin, Vice-président du département de la Manche, chargé des routes.   



Ces visuels seront affichés d'ici deux semaines. Mais pas besoin d'attendre pour épargner la vie des agents et de leur famille.



Les producteurs de pomme lancent un cri d'alarme



La saison de collecte des fruits est repartie et la récolte débute dans les vergers. Il faut dire que les pommes sont belles cette année. De quoi réjouir les producteurs mais grand nombre d'entre eux sont en réalité inquiets. Il y a eu la sécheresse cet été mais surtout, comme de nombreux agriculteurs, les professionnels doivent faire fasse à la hausse des matières premières comme par exemple les carburants. Ils demandent donc une revalorisation du prix des pommes.



8ème vague du covid : inquiétude ou indifférence ?



L'ombre d'une huitième vague de Covid-19 plane de plus en plus sur la France. Ces derniers jours, les contaminations ont encore accéléré sur le territoire, après une reprise entamée début septembre, ont indiqué les autorités sanitaires. 



L'EHPAD Les Pervenches Biéville toujours en grève



À Biéville-Beuville, près de Caen, l'équipe soignante de l’EPHAD des Pervenches est en grève depuis mercredi dernier. Dans un contexte inflationniste, les salariés réclament toujours 150 euros nets d'augmentation par mois. Une mission de médiation est lancée par la direction.



Replay du JT Caen à voir aussi sur la plateforme france.tv

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité