Incendie : une centaine d'étudiants évacués dont 16 personnes intoxiquées

L'incendie s'est déclaré jeudi soir dans la résidence étudiante Odalys Campus, située près de la gare de Caen. Il n'y a pas eu de blessés, mais quelques étudiants légèrement intoxiqués. Les personnes évacuées sans solution d'hébergement ont été prises en charge pour la nuit dans un gymnase.

Aujourd'hui, en passant devant la résidence Odalys Campus, difficile d'imaginer qu'un incendie s'est déclaré ici hier soir. Juste un peu de suie et une légère odeur de fumée.

C'est vers 19 h 30 que jeudi 21 mars, l'alarme se déclenche dans la résidence étudiante située au 7 bis rue des Tonneliers, dans le quartier de la Gare. "J'ai ouvert ma porte. Il faisait tout noir, et quand je suis sortie, j'ai vu qu'il y avait du monde dehors", raconte Léa Canet. Ce n'est qu'une fois arrivée à l'extérieur que cette habitante découvre que de la fumée s'échappe du bâtiment, et qu'il ne s'agit pas d'un simple exercice, comme elle l'a d'abord cru.

Il y avait des gens très paniqués. L'ambiance était compliquée. On était dans le froid. On ne comprenait pas ce qu'il se passait. On est tous sortis comme ça. On n'avait pas de quoi manger, pas de chargeurs pour les téléphones portables.

Léa Canet, habitante de la résidence étudiante Odalys Campus

Les secours arrivent rapidement sur place, venant de huit centres caennais et des environs. Au total, une cinquantaine de pompiers interviennent pour maîtriser le feu. L'incendie serait parti d'une armoire électrique, avant de se propager par la gaine technique. Selon le Capitaine Cédric Collin qui commande les secours sur place, "les dispositifs d'alarme ont bien fonctionné, ce qui a limité les dégâts."

Mais c'est tout le bâtiment qui se retrouve enfumé et tous les habitants doivent être évacués. Seize d'entre eux, les plus en contact avec les fumées, sont pris en charge sur place par les pompiers, sans nécessité de se rendre à l'hôpital.

Les autres sont rassemblés dans l'espace de Coworking du Moho, à quelques mètres, le temps de trouver une solution d'hébergement dans la famille ou chez des amis. Pour les 31 personnes qui ne peuvent être relogées, un bus est affrété pour les emmener au centre de la Haie Vigné, où elles sont prises en charge par la mairie de Caen et les associations agréées de la sécurité civile.

Depuis ce vendredi matin, les étudiants commencent à pouvoir retourner dans leur logement pour récupérer leurs affaires. Mais difficile de savoir avec précision quand ils pourront réintégrer leurs appartements. Certains parlent d'une semaine, d'autres de plusieurs mois, le temps sans doute pour le bailleur de remettre les lieux en état.

L'actualité "Faits divers" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
Normandie
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité