Des opposants à la réforme des retraites refoulés au péage de Dozulé

Alors que les cheminots entament leurs 22ème jour de grève, certains avaient décidé de faire une petite explication de texte au péage de Dozulé. La gendarmerie leur a indiqué "gentiment" de ... partir.

Des opposants à la réforme des retraites ont été obligés de quitter le péage de Dozulé
Des opposants à la réforme des retraites ont été obligés de quitter le péage de Dozulé © Thierry Cléon /F3 Normandie
A l'appel de l'intersyndicale interprofessionnelle, des cheminots, enseignants, gilets jaunes et électriciens, avaient souhaité se rendre ce jeudi matin, au péage de Dozulé (Calvados), pour expliquer les raisons de leur mouvement de grève, suite au projet de réforme des retraites.

Allan Bertu, Cheminots CGT

L'objectif était de sensibiliser les automobilistes et d'organiser un péage gratuit pour tout le monde


"On voulait faire passer les gens gratuitement et leur demander de participer, pour ceux qui le souhaitent, à notre caisse de grève".

A leur arrivée, ils ont été accueillis par une soixantaine de gendarmes, qui avaient reçu des consignes leur interdisant l'accès. La levée des barrières de péage pour l'opération "gratuité" y est sûrement pour quelque chose.

La dispersion des manifestants s'est passée dans le calme. L'intersyndicale, quant à elle, est décidée à poursuivre leur mouvement de grève.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
grève économie social sncf transports retraites autoroute
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter