Une effigie d'Emmanuel Macron brûlée à Caen : une enquête ouverte

Publié le Mis à jour le

Une effigie d'Emmanuel Macron a été brûlée lors d'un rassemblement de 200 manifestants devant la Préfecture du Calvados à Caen pour protester contre les violences policières à Sainte-Soline. Une enquête va être ouverte selon le procureur de Caen.

Une figure en carton-pâte à l'effigie d'Emmanuel Macron et de près de trois mètres de haut a été brûlée devant la Préfecture du Calvados à Caen sous de nombreux applaudissements. Le procureur de Caen a été saisi. Une enquête va être ouverte selon ce dernier.

Pour les manifestants, rassemblés pour l'occasion, c'était une façon de protester contre les débordements, en visant les violences policières, qui se sont déroulés à Sainte-Soline.

durée de la vidéo : 00h00mn06s
Une figure à l'effigie d'Emmanuel Macron brûlée devant la préfecture du Calvados ©Maxime Lahuppe

Ces images ont été partagées à plusieurs reprises par les internautes sur les réseaux sociaux. C'est notamment le cas sur Twitter ou encore Tik Tok. 

Des images en boucle sur les réseaux

Dès jeudi soir, ces images ont fait le tour du monde. Des internautes anglais, italiens, espagnols, ont partagé ces photos et vidéos où l'ont voit une figure géante du Président de la République, Emmanuel Macron, brûler à quelques mètres de la Cour d'Appel de Caen. 

Durant plus d'une heure, les syndicats et manifestants ont défilé à quelques mètres de la Cour d'Appel de Caen. Aucun incident avec les forces de l'ordre n'a été signalé.

Samedi 25 mars 2023, les images violentes de Sainte-Soline ont fait le tour de France. Une manifestation organisée par Les Soulèvements de la terre, Bassines non merci et la Confédération Paysanne pour protester contre la construction de retenues d'eau géantes dans les Deux-sèvres, dite "mega-bassines", s'est transformée en champ de bataille, entre les forces de l'ordre et des manifestants radicaux. Si 37 policiers et gendarmes ont été blessés, les organisateurs dénombrent 200 blessés parmi les manifestants, dont deux transportés à l'hôpital en urgence absolue.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité