Vie étudiante : Caen sur le podium du classement L'Etudiant des grandes villes de moins de 40 000 étudiants

Le magazine L’Etudiant vient de dévoiler son palmarès annuel des villes étudiantes de France 2020-2021. Si Caen se classe 18ème au regard de la France entière, la capitale bas-normande grimpe sur le podium des grandes villes accueillant moins de 40 000 étudiants, derrière Poitiers et Dijon.

Caen sur le podium des "grandes villes" étudiantes de France selon le palmarès 2020-2021 de L'Etudiant.
Caen sur le podium des "grandes villes" étudiantes de France selon le palmarès 2020-2021 de L'Etudiant. © PHOTOPQR/OUEST FRANCE/MAXPPP
Comme chaque année, à la rentrée, le magazine L'Etudiant délivre son palmarès des villes étudiantes françaises. 44 villes ont été analysées et départagées selon cinq grandes familles de critères : l’attractivité, la formation, la vie étudiante, le cadre de vie et l’emploi. A ce petit jeu, impossible de détrôner Toulouse. Avec un total de 120 points, la Ville Rose devance Lyon (113 pts) et Rennes (112 pts). 

Caen obtient, pour sa part, 89 points, ce qui le place au 18ème rang de ce classement national. En revanche, au regard de la taille de l'agglomération et du nombre d'inscrits à l'Université, la Cité de Guillaume se situe sur le podium des "grandes villes", accueillant moins de 40 000 étudiants. 

La vie étudiante, point fort de Caen


Dans cette catégorie, le podium est identique à l'an dernier : Caen (89 pts) se classe derrière Poitiers (99 pts) et Dijon (93 pts). Dans la suite du classement, on retrouve Brest, Besançon, Tours, Saint-Etienne, Amiens, Reims et Metz. Le critère qui fait la force de Caen, c'est sa vie étudiante, et notamment son offre culturelle.
 

A noter, l'arrivée de nouveaux indicateurs tels que la part d’étudiants internationaux (et non plus seulement ceux en Erasmus) et la qualité de l’air (inclus dans l’indicateur du climat). Si le second critère avantage Caen, le premier kui fait plutôt perdre des points par rapport à ses adversaires, l'Université ayant fait le choix de ne pas accueillir d'étudiants internationaux lors de ce premier semestre. 

Retrouver ici le palmarès L'Etudiant des villes étudiantes françaises

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
région normandie université éducation société