Calvados: un pylône sème la discorde entre les communes d'Anisy et de Mathieu

Les membres du collectif anti-pylône
Les membres du collectif anti-pylône

L'opérateur Orange est en train d'installer une antenne relais de téléphonie mobile à Mathieu. Problème: cette antenne est jugée trop proche des habitations par les habitants de la commune voisine d'Anisy.

Par CM et PM

C'est ce qu'on appelle communément une querelle de clocher. Deux communes voisines du Calvados, Mathieu et Anisy, sont entrées en guerre. L'objet de la discorde: une antenne relais de téléphonie. Le chantier a débuté à Mathieu. Malgré l'opposition de ses "voisins" qui jugent l'objet du délit bien trop proche des habitations. Mobilisés, les habitants et la municipalité d'Anisy ont déposé deux recours ainsi qu'un référ auprès du tribunal administratif.

L'opérateur Orange se défend: tout a été fait dans la légalité. Des réunions de concertation ont eu lieu avec les deux communes, le choix de l'emplacement du pylône est le moins mauvais. "Il faut accepter, comme une route, que la route passe pas très loin de chez soi à un moment ou un autre", tacle Marc Maouche, délégué régional d'Orange.   

Les habitants d'Anisy ne l'entendent pas de cette oreille et sont bien résolus à poursuivre leur combat. Mais en attendant la décision du tribunal administratif, les travaux continuent.


Reportage de Patrick Mertz et Tony Detcheverry
Intervenants:
- Philippe Devique, membre du collectif anti-pylône
- Pierre Paumier, maire-adjoint d'Anisy
- Marc Maouche, délégué régional Normandie Orange

Le pylône de la discorde

 

Sur le même sujet

Bolbec : mise en examen pour meurtre d'un habitant

Près de chez vous

Les + Lus

Les + Partagés

Nouveau !Abonnez-vous aux alertes de la rédaction et suivez l'actu de votre région en temps réel

Je m'abonne