Du 5 au 7 juin, la Normandie accueille les grands de ce monde pour commémorer les 80 ans du Débarquement. 25 chefs d'États et de gouvernements sont attendus pour participer à plusieurs dizaines de cérémonies. Le député calvadosien Bertrand Bouyx a obtenu des précisions sur le dispositif de sécurité prévu.

À quelques jours du lancement des commémorations des 80 ans du Débarquement allié en Normandie, le député du Bessin Bertrand Bouyx a tenu à obtenir des éclaircissements quant au dispositif de sécurité prévu pour ces journées qui s'annoncent hors normes. 

80 ans du Débarquement. Des cérémonies à haut risque ?

Appuyé dans sa requête par Philippe Gosselin, député de la 1ère circonscription de la Manche, et Christophe Blanchet, représentant de la 4e circonscription du Calvados, il a pris la parole à l'Assemblée Nationale, mardi 28 mai 2024. Bertrand Bouyx a interrogé le ministre de l'Intérieur sur un sujet qui doit inquiéter la population des secteurs concernés, alors que nous sommes déjà soumis au plan vigipirate élevé au niveau d'urgence attentat.

De nombreux chefs d'Etat seront présents, mais également des millions de visiteurs. Ce moment, j'en suis sûr, sera magnifique, la Normandie sait recevoir. Malheureusement, le Monde ne retient pas toujours les leçons de l'Histoire, et c'est dans un contexte international marqué par la guerre que vont se dérouler ces journées de mémoire. C'est pour ça que je souhaite que vous puissiez nous indiquer les dispositions d'ores et déjà prises pour assurer la sécurité de ces commémorations.

Bertrand Bouyx, mardi 28 mai devant l'Assemblée Nationale

Un dispositif de sécurité "à la hauteur de l'évènement"

En l'absence du principal intéressé, Gérald Darmanin, retenu par le Sénat, c'est Dominique Faure, ministre en charge des collectivités territoriales, qui a répondu à l'élu du Bessin, précisant d'emblée que le dispositif de sécurité serait "à la hauteur de l'évènement".

Il y aura 43 unités de forces mobiles (UFM) dès le 5 juin, 61 le 6 juin et 28 supplémentaires le 7 juin. L'élu originaire de Carcassonne a ajouté que des renforcements zonaux compléteront également ce dispositif.

Dominique Faure, ministre en charge des collectivités territoriales

En appui de ce dispositif, des moyens de l'armée seront aussi déployés pour la protection des espaces aériens et maritimes, jusqu'à 2 000 militaires. "Une mobilisation importante de l'opération Sentinelle qui engagera jusqu'à 24 sections en mission d'appui à la sécurisation", précise la ministre, tout comme plus de 320 pompiers et des services médicaux d'urgence.

L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Culture" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité