Cet article date de plus de 6 ans

Le groupe Grandis ouvre un atelier spécialisé dans le prêt-à-porter de luxe à Condé-sur-Vire

L'unité SLS Couture a été officiellement inaugurée ce jeudi à Condé-sur-Vire. Spécialisée dans le prêt-à-porter de luxe, elle emploie une centaine de salariés. Beaucoup sont issus de deux ateliers plus modestes. Le groupe Grandis pourrait encore embaucher à l'avenir.

A condé-sur-Vire, l'unité SLS Couture du groupe Grandis est issue du regroupement de deux ateliers et emploie une centaine de personnes
A condé-sur-Vire, l'unité SLS Couture du groupe Grandis est issue du regroupement de deux ateliers et emploie une centaine de personnes
En Basse-Normandie, si le secteur de la confection et du textile a été très développé jusqu'à la fin des années 70, il totalise encore 2900 emplois selon la Chambre régionale de commerce et d'industrie (1574 dans la Manche, 755 dans l'Orne, 606 dans le Calvados), répartis dans une centaine de PME et de TPE (37 ont plus de 20 salariés). Le groupe Grandis est l'un des acteurs importants de ce secteur dans la région. En 1993, son fondateur, Daniel Juvin a acquis son premier atelier à Saint-Pair-sur-Mer. Aujourd'hui, il dirige 9 sites. Le dernier vient de voir le jour à Condés-sur-Vire.

SLS Couture est issu du regroupement de deux ateliers plus modestes: l'un a été victime de la crise, l'autre cherchait à se développer. Les 100 employés ont été regroupés dans une usine moderne conçue par un architecte parisien. A l'intérieur, on travaille pour les grandes maisons de couture parisiennne sur des pièces vendues en magasin à plusieurs milliers d'euros. Une partie du personnel a suivi un parcours de formation de plusieurs mois pour parfaire ses compétences et atteindre le niveau de qualité requis pour cette clientèle particulièrement exigeante. Certaines pièces peuvent demander plus de huit heures de travail.

Dans le secteur du luxe, selon le président de Grandis, le souci majeur n'est pas de trouver des clients mais de répondre à la demande. "Un des gros défis qu'on va avoir à relever, ça va être la transmission de nos savoir-faires, on besoin d'avoir ces capacités pour pouvoir attirer des jeunes dans des métiers où on peut faire carrière", explique Daniel Juvin, avant d'ajouter: "je lance un appel à des jeunes qui ont cette vocation de venir nous rejoindre". Ce marché de niche semble en perpétuel développement. Les spécialistes annoncent même l'arrivée de l'hyper luxe.

Reportage de Jérôme Raguenau et Metthieu Beaudouin
Intervenants :
- Karine Boudet, directrice atelier SLS Couture
- Daniel Juvin, président Ateliers Grandis
- Myriam Le Chevallier, contrôleuse qualité

durée de la vidéo: 02 min 36
Le groupe Grandis ouvre un atelier spécialisé dans le prêt-à-porter de luxe à Condé-sur-Vire

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
économie entreprises