Passe sanitaire : les boîtes de nuit rouvrent leurs portes dans le Calvados

La généralisation du passe sanitaire profite au secteur du monde de la nuit. Depuis qu'il est obligatoire dans les lieux publics, les discothèques rouvrent progressivement leurs portes. Une perspective d'amélioration économique pour les gérants, le plaisir de la danse retrouvé pour les clients.
Le Millénium de Lisieux a rouvert ses portes le samedi 4 septembre après 18 mois de fermeture.
Le Millénium de Lisieux a rouvert ses portes le samedi 4 septembre après 18 mois de fermeture. © France 3

Voilà 537 jours qu'ils attendaient ce moment : les gérants du club le Millenium ont enfin rouvert les portes de leur établissement après plus d'un an de fermeture. Ils n'étaient visiblement pas les seuls à s'impatienter, puisque dans la nuit du samedi 4 septembre, la discothèque affichait complet : "Ça fait tellement longtemps, on est heureux de pouvoir retrouver nos amis, même les gens qu’on ne connaît pas, et de pouvoir profiter avec tout le monde. C’est ce qu’on va faire ce soir et on va essayer de danser pour se décontracter un petit peu du boulot", s'enthousiame une habituée.

On avait cette envie de retrouver tous nos clients donc forcément on est contents de voir qu’ils sont au rendez-vous

Malo Lorho, Assistant de direction le Millenium

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Millenium Lisieux (@milleniumlisieux)

Une jauge limitée à 220 personnes

Pour sa rentrée, le club affichait complet dès une heure du matin, avec une jauge maximale de 220 personnes. "On n'a pas pris de réservation car on ne voulait pénaliser personne", explique DJ Lolo, directeur artisique du Millenium, "on a voulu faire plaisir à tout le monde, pas qu'aux habitués, mais aussi aux jeunes qui viennent d'avoir 18 ans et qui n'avaient encore jamais dansé en club."

Pas de réservation et une toute nouvelle organisation encadrée par les mesures sanitaires, encore imposées par l'épidémie de Covid-19 dans les lieux publics. "On a ouvert un peu plus tôt qu'à l'habitude, à 23h30, pour pouvoir gérer le flux", précise le directeur artistique. En effet, les gérants doivent désormais contrôler le passe sanitaire et la pièce d'identité des clients à l'entrée. Une fois à l'intérieur, chacun est récompensé par le plaisir de retrouver la piste de danse, de boire un verre entre amis au bar et de se plonger dans l'univers de la nuit. Avec, ou sans masque, puisque les boîtes de nuit figurent parmi les établissements où ni les clients, ni le personnel ne sont soumis au port du masque obligatoire. 

Voir cette publication sur Instagram

Une publication partagée par Millenium Lisieux (@milleniumlisieux)

"On a attendu le bon moment pour rouvrir"

Le Millenium n'a pas rouvert ses portes dès le 9 juillet, date à laquelle les discothèques ont été autorisées à le faire, parce que ses gérants attendaient le bon moment. "Maintenant les jeunes sont plus nombreux à être vaccinés, on n'a pas besoin de demander à une infirmière de s'installer à l'extérieur pour faire des tests PCR", indique DJ Lolo. 

Afin de pouvoir encaisser économiquement les longs mois de fermeture, la structure a reçu des aides de l'Etat. Ses gérants ont conscience que la reprise "se fera sur la longueur", mais l'engouement des clients pour la soirée de réouverture laisse présager des jours meilleurs pour le Millenium. La discothèque, qui accueille une clientèle "âgée de 18 à 40 ans, dansant aussi bien sur de la funk, du rap ou de l'électro", organise des soirées tous les vendredi et samedi soirs à Lisieux. 

 

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société danse culture