Cet article date de plus de 4 ans

Lisieux: un robot au chevet des patients

La polyclinique de Lisieux s'est dotée dernièrement d'un robot chirurgical. Un investissement d'1.5 millions d'euros qui permet notamment d'opérer de nombreux cancers de la prostate.
La polyclinique de Lisieux est l'un des 5 établissements normands à disposer d'un robot chirurgical
La polyclinique de Lisieux est l'un des 5 établissements normands à disposer d'un robot chirurgical
Il n'est pas doué de la parole mais possède de véritbale dogts de fée. Doté de quatre bras, il permet des interventions chirurgicales d'une extrême précision, notamment sur des tumeurs cancéreuses. Difficile pour autant de se passer de chirurgien: ce robot à 1,5 millions d'euros est avant tout un outil dans les mains du médecin.

C'est ce dernier qui le pilote. "C'est comme si vous aviez des mains à l'intérieur du patient", explique Jean-Marc Lefort, chirurgien, urologue, "Vous avez une vision en trois dimensions et quand vous bougez de quelques centimètres, le robot bouge de quelques milimètres, les mouvements sont très précis".  Comme une collioscopie, le patient ne subit que de petites incisions pour laisser passer les outils et la caméra.

La région ne compte que cinq établissements équipes de ce robot (notamment au Havre ou à Rouen). On en recense environs 70 en France. Cette technologie est utilisée aux Etats-Unis depuis le début des années 2000.



Reportage de Damien Migniau et Nicolas Corbard
Intervenants:
- Jean-Marc Lefort, chirurgien, urologue
- Coralie Raimbourg, directrice de la polyclinique de Lisieux

durée de la vidéo: 02 min 03
Lisieux: un robot au chevet des patients

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société pays d'auge