Des méduses bleues sur la Côte de Nacre et la Côte Fleurie depuis quelques jours : rien à voir avec la chaleur

Ce mardi 27 août, sur la plage de l'école de voile d'Hermanville-sur-Mer / © JulietteDuponchel
Ce mardi 27 août, sur la plage de l'école de voile d'Hermanville-sur-Mer / © JulietteDuponchel

Avec ce beau temps, il y a du monde sur les plages. Et depuis le week-end dernier, des méduses bleues ont été observées de Cabourg à Ouistreham. Un phénomène "naturel" à cette période qui n'a rien à voir avec la chaleur, selon un biologiste de la Cité de la mer. Mais attention, elle pique !

Par Alexandra Huctin

En un coup d'oeil sur la photo, il a pu identifier cette méduse : ce n'est pas une Aurélie (qui peut-être elle aussi très bleue) mais une Rhizostoma Pulmo.
Pierre-Yves Bouis, biologiste à la Cité de la Mer affirme : "c'est une espèce courante. On la trouve dans toutes les mers du globe et chez nous, comme ailleurs."
 

méduses bleues à Hermanville-sur-Mer



Elle n'est pas dangereuse mais légèrement urticante. "Sa piqûre peut brûler un peu alors mieux vaut que les personnes sensibles l'évitent."

Prévenez donc vos enfants sur la plage qu'il ne faut pas toucher ces méduses car on pourrait vite la confondre avec du Slime, cette pâte collante que les petits aiment tant tordre dans tous les sens.
 

C'est une méduse très courante. On la voit partout chez nous. Du côté du Cotentin, à quelques kilomètres du trait de côte, j'en croise beaucoup en plongée. Dans les premiers 10 mètres, elles sont déjà là. C'est souvent un beau spectacle 

                                                                                                                                                                                             Pierre-Yves Bouis, Biologiste à la Cité de la Mer


Vidéo You tube : des images sous l'eau de la méduse Rhizostoma pulmo, présente aussi beaucoup en Méditerranée: 

 
Des images de la Rhizostoma pulmo sous l'eau : magnifique

Depuis quelques jours, de nombreuses méduses échouées ont été observées de chaque côté de l'estuaire de l'Orne : Ouistreham, Varaville, etc...
Quand elles sont encore bien en symbiose avec le planton qu'elles viennent d'ingérer, leur couleur peut-être d'un bleu presque turquoise. 


Pourquoi dans le Calvados maintenant ? 


Vu sa couleur exceptionnelle , cette "méduse bleue" peut fait croire à un phénomène exceptionnel, dû à la chaleur. Il n'en est rien. 

"C'est cyclique et c'est tout simplement une période de l'année qui correspond, pour cette espèce à la fin de la reproduction. Alors les méduses les plus affaiblies ou malades se laissent porter par les courants qui les ramènent sur nos plages."

Et Quand elles sont plusieurs, c'est parce qu'elles se partagaient le même "frigo" rempli de nourriture au fond de l'eau. "Elles sont solitaires mais parfois regroupées car elles se nourissent dans le même périmètre", précise Pierre-Yves Bouis. 
 

Twitter- partout dans le monde on s'émerveille de ces bestioles aux couleurs surprenantes : (il existe plusieurs espèces) 


 Un autre exemple :
 

Et le bleu, pourquoi cette couleur ?


La Rhizostoma Pulmo n'a pas toujours cette couleur. Vous la voyez parfois sur la plage d'un blanc-jaune translucide ou un peu rose, voire verte et même marron. Toutes ces couleurs cachent la même méduse.
"Elle est bleue quand elle chasse un plancton dont elle raffole qui a lui-même cette couleur. " Sa couleur reflète donc son "repas".  

"C'est une bestiole enigmatique. Imaginez : elle n'a pas de cerveau mais elle bouge. Elle est même coordonnée au point de pouvoir chasser le plancton", s'amuse le biologiste Pierre-Yves Bouis. L'homme et la Science ne s'intéressent pas beaucoup à cette espèce ecervelée. C'est peut-être un tort. 



 

Sur le même sujet

Les + Lus