• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • Société
  • ECONOMIE
  • POLITIQUE
  • CULTURE

Omaha Beach: “Je suis touché de voir tant de drapeaux de tribus différentes et de bâtons de plumes d'aigles rassemblés”

La cérémonie amérindienne à Omaha Beach, 75 ème anniversaire du Débarquement / © F3 Normandie
La cérémonie amérindienne à Omaha Beach, 75 ème anniversaire du Débarquement / © F3 Normandie

60 vétérans amérindiens et 25 soldats de la 1ère division américaine ont rendu hommage à leurs ancêtres qui ont débarqué le 6 juin 1944. "Le tambour résonnait tels les battements de coeur de la Terre Mère" explique Charles Norman Shay, 95 ans.

Par L.A /AFP

Je suis touché de voir tant de drapeaux de tribus différentes et de bâtons de plumes d'aigles rassemblés ici. Le tambour dans le vent sur la plage rappelle les battements de coeur de la Terre Mère, Charles Norman Shay
 

La cérémonie s'est déroulée autour d'une tortue en granit, symbole de sagesse, inaugurée en 2017, pour "attirer l'attention sur les sacrifices nombreux et tus d'une multitude d'Amérindiens au nom de la liberté", a rappelé M. Shay qui n'avait pas le droit de vote dans son État en 1944.

Il y a douze ans j'ai fait mon premier pelerinage à Omaha. Un de mes buts était de me reconnecter à cette expérience dramatique. Au moins, j'ai essayé. Mon autre but est d'attirer l'attention du public vers toutes ces contributions quasiment oubliées, ces sacrifices faits par ces valeureux soldats et leur communauté, au nom de la Liberté.

Près de 500 des 132 700 hommes qui débarquèrent sur les plages de Normandie le 6 juin 1944 étaient Amérindiens, a-t-il rappelé. 24 furent tués ce jour-là et le lendemain. Plus de 3000 soldats alliés ont perdu la vie le 6 juin. "J'ai été un des 175 Amérindiens sur Omaha la sanglante. A la mi-journée, ma compagnie était quasi anéantie", explique Norman Shay.

 


Des rites pour chasser les pensées négatives

Les Amérindiens ont  procédé à des rites pour "chasser les pensées négatives" et "apporter de l'harmonie aux esprits", selon Doug Taylor, un Amérindien qui a dispersé de l'encens autour de ses compatriotes. Cinq femmes habillées de robes multicolores à clochettes ont ensuite entamé une "danse de la guérison". Pour clore la cérémonie, elles ont jeté à la mer du tabac que tous les participants avaient été invités à garder dans la main gauche, proche du coeur, durant les prières.

  
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Des carnets écrits dans les tranchées publiés en Normandie

Les + Lus