Ordures ménagères : Orbec, une ville sans ramassage de poubelles

Publié le
Écrit par Florent Turpin, Marie Lorillec
La ville sans ramassage de poubelles : Orbec ©France 3 Normandie

Moins de camions et 100.000 euros d'économies par an pour la ville : la fin des tournées de ramassage des déchets est-elle annoncée ?

A Orbec, marcher une centaine de mètres une poubelle à la main est un geste assez habituel. Depuis 10 ans dans les rues de la ville, c'est un peu la valse des poubelles. Ici, les ordures de son plus ramassées, elles sont déposées par les habitants.

"C'est propre, c'est fonctionnel" 

"Ca reste un geste qui reste qui reste facile à faire"

"Ah ben, la poubelle en bas de chez soi,ca appartient au passé"

Ce jour-là, les habitants semblent plutôt rompus à l'exercice et pour cause. Depuis 10 ans à Orbec les camions poubelles ne font plus de porte à porte. Avant les éboueurs devaient passer devant près d'un millier de maisons. Désormais ils ne s'arrêtent que dans les 8 points d'apport volontaire de la commune. Des tournées plus courtes, moins de camions sur les routes, et surtout près de 100.000 euros par an d'économies pour la ville.

"On a baissé les tonnages d'ordures ménagères et c'était l'objectif premier" explique Etienne Cool, Maire d'Orbec, "puisqu'il faut savoir que la collecte sélective ce sont des déchets qu'on valorise alors que les ordures ménagères résiduelles ce sont des déchets qui coûtent. Ca va à l'incinérateur de Colombelles et ce sont des déchets qui coûtent très chers au contribuables".

Si a Orbec le poids des poubelles a presque été divisé par deux c'est parce que le tri sélectif c'est intensifié depuis 10 ans. Hervé Doual est restaurateur. Lorsque la ville a décidé d'arrêter de ramasser les poubelles à domicile, lui aussi a du s'adapter : "plus ça va, plus on a une politique intense de tri, plus nos déchets sont moindres et les poubelles sont beaucoup plus légères".

Malgré les réticences, malgré les dépôts sauvages d'ordures contre lesquels il faut sans cesse lutter, la ville fait des émules. D'ici 2025 ce sont les habitants de 53 communes autour de Lisieux qui devront apporter eux-mêmes leurs poubelles dans des points de collecte. L'agglomération espère ainsi réduire sa facture de plus de 30% .

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité