Un nouveau ferry haut de gamme de la Brittany Ferries attendu à Ouistreham en 2019

© Brittany Ferries
© Brittany Ferries

Son nom ? Le Honfleur, dernier bébé de la Brittany Ferries, il remplacera le Normandie. Un ferry dernière génération à propulsion à gaz, le premier du genre dans le transport maritime de passagers qui est très attendu. En construction entre l'Allemagne et la Pologne, le bateau prend forme. 

Par Alexandra Huctin

Annoncé il y a tout juste un an, Le Honfleur est très attendu. Il faut dire que le nouveau bébé de la Brittany Ferries va venir agrandir une grande famille déjà composée de 10 bateaux. Et le petit dernier de la flotte va surprendre pour son innovation : la propulsion à gaz. Un bateau qui fera trois rotations quotidiennes entre la Normandie et l'Angleterre et qui sera plus respectueux de l'environnement ? Une belle promesse.
 

Et c'est un navire qui en promet beaucoup sur le plan numérique. "Le WiFi sera disponible dans tous les espaces passagers, y compris les espaces publics, les cabines, les ponts extérieurs et les ponts-voitures, une première pour Brittany Ferries. Toutes les cabines seront dotées de télévision. Les caméras positionnées à l’avant et à l’arrière permettront aux passagers de suivre la progression du navire", explique le dossier de presse. 

Encore construction il sera lancé en décembre 2018

après une période d'essai au printemps, il devrait être inauguré en Mai 2019.  Ce bateau de près de 188 mètres de long pourra transporter plus de 1600 personnes par voyage. 
Selon la compagnie : "L'équipe de Brittany Ferries s’est  récemment rendue au chantier naval de Gdansk, en Pologne, où les travaux progressent sur les deux méga-blocs de superstructures qui accueilleront les emménagements, les restaurants et les salons une fois terminés. Les blocs seront remorqués jusqu’à Flensburg en Allemagne pour être assemblés au flotteur avant le lancement du navire en Mer Baltique en décembre prochain. "
 

Le Honfleur en construction en Pologne


 

Sur le même sujet

Caen: Deux jours après la rentrée, le lycée Malherbe déjà bloqué

Les + Lus