Romain Colucci, fils de Coluche : "les bénévoles sont des gens formidables"

Depuis un mois, un camion itinérant des Restos du Coeur s'arrête chaque mardi à Livarot et Meulles dans le Calvados. Ce mardi 25 avril, bénévoles et bénéficiaires ont eu la belle surprise de rencontrer Romain Colucci, le fils ainé de Coluche. L'occasion pour lui de nous évoquer l'héritage de son père.

9h15, place Pasteur à Livarot (Calvados), le camion itinérant des Restos du Cœur s'installe et se tient prêt à accueillir les bénéficiaires dans le besoin. En attendant leur arrivée, les bénévoles discutent sous un soleil réchauffant. La bonne ambiance est là. Des rires, des sourires et puis une forme d'admiration se lient sur les visages face à Romain Colucci, le fils aîné de Coluche. "C'est vraiment sympa d'être là et de te rencontrer" lui dit un bénévole.

Une admiration pour les bénévoles

Ce mardi 25 avril, Romain Colucci participe à la distribution de denrées alimentaires. Depuis des années, il est bénévole volant et nous explique son rôle au sein de l'association : "Je me déplace de centre en centre. Ce qui m'épate à chaque fois, c'est de voir ce que les bénévoles donnent comme temps, comme énergie et comme passion pour aider les plus défavorisés". À 51 ans, l'homme visite une centaine de centres dans l'année et même aujourd'hui lorsqu'il voit l'investissement des bénévoles qui aident les bénéficiaires, ses yeux pétillent : 

"Voir ça sur toute la France, ça me bouleverse. Ces gens se volent du temps à eux-mêmes, ils en volent à leur famille pour en donner aux plus précaires. Ce sont eux qui ont raison"

Romain Colucci

Fils de Coluche

Lui aussi veut donner de son temps aux autres. Il discute avec deux femmes qui sont dans le besoin. "Que vous est-il arrivé ?", lance-t-il à l'une des deux. "Ma mère a eu un grave accident l'année dernière, j'ai dû arrêter de travailler pour l'aider et je n'arrive plus à retrouver un boulot donc voilà, je suis là" lui confie cette dernière. La bénéficiaire est touchée par l'attention de ce dernier : 

"Je trouve ça super qu'il soit là, on sent que c'est véritablement quelqu'un d'humain. Il nous écoute et nous encourage"

Une bénéficiaire

Aller à la rencontre des bénéficiaires, les comprendre, les réconforter, leur donner un peu de baume au cœur sont des choses essentielles pour Romain Colucci : "Ce centre itinérant permet d'aller au plus près de la population démunie, les aider et les écouter. C'est le pays des gens formidables, les Restos du Cœur". En effet, ces camions itinérants sont d'une importance capitale pour lui pour que l'association puisse se rendre dans certaines zones rurales et blanches. Celui qui passe à Livarot et Meulles fonctionne depuis un mois.

Fier de l'héritage de son père qui perdure

Le fils de Coluche est fier que l'héritage de son père perdure : "Je suis très heureux de voir que l'engagement de mon père est toujours là. Si on ne se bouge pas, si on ne fait rien, si on se replie sur soi, si on est attentiste, la situation ne s’arrangera pas. L’engagement est une façon de remuer les choses qui est efficace et qui est belle, sans être trop politique". Il ajoute : 

"C'est grâce aux 70 000 bénévoles qui travaillent dans les 2000 centres des Restos du Cœur poursuivent à leur manière l’engagement et l’impulsion que Coluche a donnés"

Romain Colucci

Fils de Coluche

Romain Colucci n’avait que 13 ans quand son père crée les Restos du cœur. Il se souvient : "J’ai le souvenir que mon père était passionné par cela, comme par tout ce qu’il faisait, que ce soit de la moto, de la scène, de la radio ou du cinéma. Il était passionné et passionnant. Il n’a prévenu personne lorsqu'il a lancé les Restos du Cœur. C’était le but, de chercher le soutien du public pour qu’on ne puisse pas revenir en arrière". 30 ans plus tard, Romain Colucci évoque ses sentiments :

"Si mon père et ma mère voyaient ce que font les bénévoles des Restos du cœur aujourd’hui, ils seraient fiers d’eux"

Romain Colucci

Fils de Coluche

L'homme prend beaucoup de plaisir à aller voir les bénévoles qui, eux, le lui rendent bien : "Je trouve ça touchant qu'il soit là, à nos côtés" nous confie Marie. Sa collègue Laurence lance dans la foulée :

"Il est à l’image de Coluche, son papa. Un homme simple et nature"

Laurence

Bénévole

Une précarité qui augmente

Dans le Calvados, avec l'inflation, le nombre de bénéficiaires à augmenter de 46% comparé à la même époque l'année dernière. Un constat amer pour Romain Colucci : "Le tableau n’est pas très réjouissant. Le seul truc qui est rassurant est que la générosité a augmenté en même temps que la précarité. Aussi bien les donateurs que les bénévoles ont répondu présents, jusqu’à aujourd’hui, pour faire face à cette augmentation de la précarité. On vit dans un pays où il y a plus de 10 millions de personnes qui vivent sous le seuil de pauvreté, d’après les chiffres de l’INSEE. Cela me semble énorme, c’est colossal. Aux Restos du cœur, on aide 1,2 million de personnes".

Le fils de Coluche rappelle également : "On a toujours besoin d’aide. Si vous voulez être bénévole, il y a un site Internet et vous pouvez contacter les centres autour de chez vous". Romain Colucci veut continuer à porter l'héritage de son père et ainsi écrire la suite de l'histoire des Restos du Cœur.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité