Shiatsu, aromathérapie ou magnétisme pour chien. En fait-on trop pour les animaux de compagnie ?

Si l'ostéopathie pour animaux est reconnue aujourd'hui, d'autres courants prennent la relève des soins vétérinaires. Les herboristes, aromathérapeutes et autres adeptes de reiki, pratique venue du Japon, se penchent sur nos compagnons poilus. Les maîtres sont sensibles à ces soins, mais sont-ils utiles ?

"En ce moment, pour leurs animaux, les gens testent de nouvelles méthodes de soins, plus spirituelles. Même pour eux, en tant qu’humains, ils se dirigent vers ces pratiques, les gens sont plus ouverts d’esprit" souligne Jeoffrey Gilard. "Ce sont des alternatives pour assurer le bien-être canin.

Avec Mathias Prodeault, lui aussi passionné de chiens, il organise un festival est entièrement dédié aux canidés. Démonstrations de "dog dancing", course en duo avec son chien ou détection de victimes grâce au flair… La galaxie dédiée aux compagnons poilus ne cesse de s'étendre. Rien de surprenant à trouver sur ce festival des stands de médecine traditionnelle chinoise pour canidés. "On a une pratiquante de reiki et un magnétiseur animal venus présenter leur activité".

L'engouement pour ces pratiques parallèles aux soins vétérinaires est un fait. De tabou, il n'est plus question, histoire de génération peut-être ou de place donnée à l'animal de compagnie dans la société ? Les discours sur les énergies et le magnétisme se sont libérés. Ce qui laisse une zone à prendre par des propriétaires de chiens et chats, prêts à tout pour assurer le bien-être de leur animal. 

Le bien-être du chien à tout prix

Le bien-être, c'est cela qui a attiré Frédérique Leprou. Sa nouvelle vie professionnelle consiste à rééquilibrer les énergies des chiens et surtout des chevaux. Biologiste de formation et ex-enseignante de SVT, elle a choisi une reconversion pas si évidente : "Je suis terre à terre et je suis arrivée dans la formation de shiatsu avec un esprit très critique et scientifique. Des choses ne me convenaient pas, alors j’ai conservé dans la pratique ce qui me parlait et qui avait apporté des preuves."

Après trois années de formation, elle pratique donc ses soins de rééquilibrage énergétique. "Le shiatsu est un travail avec les doigts et la paume sur les méridiens qui font circuler l'énergie dans l'organisme. Mais cela ne se substitue pas aux traitements vétérinaires. Ça peut être un complément pour mieux assimiler un suivi médicamenteux ou ostéopathique."

Le shiatsu est une pratique en plus, mais pas en remplacement des soins vétérinaires

Frédérique Leprou, praticante de shiatsu sur animaux

Le travail réalisé concerne le système immunitaire, digestif et respiratoire. Il prend en compte le physique et l'état émotionnel de l'animal. Les clients de Frédérique Leprou consultent souvent lorsque les autres soins médicaux n'ont pas eu l'effet escompté.

"Ce n’est pas une solution miracle, mais il existe certaines pathologies pour lesquelles une séance peut favoriser une guérison. C'est le cas lorsqu'il s'agit de soulager l'arthrose ou les problèmes osseux, ceux de croissance pour de jeunes chiens et les problèmes d'aplomb (posture) des membres."

Frédérique Leprou estime que si l'animal n'a pas de pathologie particulière, une séance par an peut suffire. Elle ne pousse pas à la consommation.

L'efficacité des médecines parallèles en question

Néanmoins, à environ 50 ou 60 euros la séance selon les praticiens, la facture peut vite atteindre des sommets. Quant à leur efficacité, elle ne serait pas démontrée. C'est le point de vue de Bertrand Védrine, président de l'Association française des vétérinaires pour animaux de compagnie (AFVAC). 

"Moi, je refuse de prescrire pour le moment des soins dont l’efficacité n’est pas prouvée mais si les gens veulent y aller, pourquoi pas. Il y a de l’ostéopathie, de l’acupuncture et même de l’homéopathie… plein plein de choses, mais tant que dans les bibliographies il y a autant d’articles qui disent que ça marche que d'articles qui disent que cela ne marche pas, je ne peux pas adhérer."

Peut-être par souci d'économie, certains clients boudent les cliniques vétérinaires et préfèrent s'en remettre à d'autres praticiens.

Je suis chirurgien et je suis étonné du nombre de chiens qui passent chez un ostéopathe avant d’aller consulter un orthopédiste pour une instabilité ligamentaire. Or, dans ce cas il n’y a pas le choix, il faut opérer.

Bertrand Védrine, vétérinaire

Manque de preuves scientifiques, d'études de cas sur base de cohortes suffisamment nombreuses… ce constat ne va pas réconcilier le vétérinaire avec ce qui pourrait passer pour un effet de mode.

Pourtant, certains de ses collègues se sont tournés vers la demande de soins plus naturels. "Certains vétérinaires sont aussi herboristes, toutes les médecines parallèles se développent, c'est certain. Mais il faudrait encadrer mieux", affirme Bertrand Védrine. "Aujourd'hui, il est normal qu'il faille passer un examen national pour être ostéopathe." L'école nationale de vétérinaires de Lyon et celle de Nantes proposent de passer le certificat d'aptitude -équivalent à un bac+5, préparé dans diverses écoles comme celles d'Hérouville-Saint-Clair de Deauville ou Rouen.

 

L'alimentation avant toute chose 

Pour Valérie Guénon, salariée de la SPA de Verson près de Caen, avant de se tourner vers les médecines chinoises ou d'autres pratiques, la base de la santé animale se trouve dans les gamelles. "Une chose est certaine : les chiens vivaient plus longtemps avant, même s’ils étaient moins bien soignés qu'aujourd'hui. On ne les nourrissait pas aux croquettes."

Ceci dit, Valérie Guénon n'est pas fermée à des pratiques qui peuvent lui échapper parfois. "Des personnes nous proposent gratuitement leurs services : une ostéopathe intervient ici bénévolement et c'est très efficace. Une spécialiste de la communication animale nous a aussi proposé ses services, elle a travaillé à partir de photos des chiens… je n'y croyais pas du tout, mais on a essayé. Et les fleurs de Bach peuvent aussi faire leur effet en cas de stress." 

L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Société" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité