Une trentaine de miradors de chasse vandalisés près de Falaise

Publié le Mis à jour le

Des miradors de chasse installés sur un terrain privé dans le commune de la Hoguette ont été vandalisés dans la nuit de jeudi à vendredi. La fédération des chasseurs du Calvados se dit "choquée".

"C'est une première" dans le département, selon Jean-Christophe Aloé, le président de la fédération des chasseurs du Calvados, "on n'a jamais eu de problème auparavant". Ce vendredi 8 avril au matin, une trentaine de miradors de chasse installés sur un terrain privé, dans la commune de la Hoguette, près de Falaise, ont été découverts gisant à terre. "Plus d'une vingtaine sont complètement détruits, les autres sont abimés. C'est besogneux comme travail, il fallait quand même y aller pour les scier", estime Jean-Christophe Aloé pour qui cette action est l'œuvre "d'un petit commando". Selon le président des chasseurs du Calvados, à part quelques "incidents mineurs en forêt de Cerisy", aucune action de ce type et surtout de cette ampleur n'avait été jusque là recensée dans le département.

Selon la fédération des chasseurs du Calvados, ces miradors de deux mètres de haut constituent des équipements de sécurité. "Ils permettent des tirs fichants pour éviter les trajectoires dangereuses. Quand vous tirez vers le bas, la balle se fige en terre. A hauteur d'homme, la balle va beaucoup plus loin", explique Jean-Christophe Aloé. Ces petites tours de bois ont été installés pour abattre les sangliers "qui font des dégâts considérables alentours". Le président de la fédération du Calvados rappelle que les fédérations chasseurs sont tenues d'indemniser les agriculteurs pour les dégâts causés par le gibier dans les cultures. "Il y a dix ans on payait 300 000 euros dans le Calvados. Cette année on a payé un million d'euros et avec la flambée des produits agricoles on pourrait payer 1,4 millions d'euros", déclare Jean-Christophe Aloé. 

Une plainte a été déposée auprès de la gendarmerie.