Calvados : un collectif d'enseignants et de parents d'élèves engagé toute l'année pour rendre hommage à Samuel Paty

Publié le Mis à jour le
Écrit par Justine Saint-Sevin
Un collectif a renommé une place fictive au nom de Samuel Paty pour lui rendre hommage hommage, à Vire dans le Calvados, le 16 octobre 2021.
Un collectif a renommé une place fictive au nom de Samuel Paty pour lui rendre hommage hommage, à Vire dans le Calvados, le 16 octobre 2021. © Erwan de Miniac / FTV

A Vire dans le Calvados, le collectif "Samuel Paty, pas d’oubli", est particulièrement actif dans la commune pour rendre hommage au professeur assassiné en octobre 2020 dans une démarche d’éducation populaire.

Le 16 octobre 2020, voilà un an, le professeur Samuel Paty était assassiné à Conflans-Saint-Honorine dans les Yvelines. Depuis, pour lui rendre hommage et surtout ne pas oublier, un collectif d’enseignants et de parents d’élèves particulièrement investi s’est formé à Vire. Samedi 16 octobre, le collectif organisait un rassemblement un peu particulier : une parade des Droits de l’Homme.

Des textes et des illustrations autour de la Déclaration universelle des droits de l’Homme ont été créés par le collectif, aidé par des animateurs de la maison des jeunes et de la culture, et des participants venus en famille. Ces derniers ont jalonné le parcours d'une parade rythmée par 30 arrêts lecture d’articles de la Déclaration. "Ma fille est peut-être un peu jeune, mais je trouve ça important qu'elle en entende déjà parler. Même moi, je me souviens en avoir lu au lycée, ça a fait remonté des souvenirs", confie reconnaissante une manifestante.

Ateliers de graphie, d’expression, prises de paroles étaient également au programme : de quoi rendre plus qu’un hommage et aller surtout plus loin qu'une simple minute de silence. "Après la minute de silence pour lui rendre hommage il y a un an, on s’est regardés et on s’est dit : c’est tout, on ne fait rien ? On s’arrête là ? On attend de voir ce qu’il se passe ? C’était pas possible", partage l’un des membres du collectif. "On voulait vraiment réfléchir à : comment on peut aider les jeunes à prendre leur place de citoyen pour que ça ne se reproduise plus", complète une autre. Le collectif a d'ailleurs pris l'habitude de se retrouver le 16 de chaque mois depuis de longs mois sur une place fictive du nom de Samuel Paty pour entretenir des échanges.

Des expositions et des échanges dans les lycées

Mais ce n'est pas tout. Le collectif est particulièrement actif toute l'année auprès des élèves. Quelques jours plus tôt, ce dernier avait notamment installé une exposition au sein des lycées de la commune. L’occasion de répondre à des questions telles que : qu’est-ce qu’une caricature de presse ? Peut-on rire de tout ou, encore, jusqu’où va la liberté d’expression ? Un travail qui fait écho à celui que menait Samuel Paty avec ses élèves. En classe, des discussions autour de l’origine de l’attaque terroriste, de l’impact des réseaux sociaux dans ce drame et de l’attaque de Charlie Hebdo ont également animé la séance. Au micro de France 2, plusieurs élèves saluaient d’ailleurs le courage de leurs professeurs et l’importance de ces discussions.

Cette parade du 16 octobre 2021, un an après la mort de Samuel Paty, s’inscrit donc dans la continuité. Le collectif ne compte pas s’arrêter là. Entre autres, le film Douce France sera notamment diffusé au Cinéma Le Basselin, le 18 octobre. De quoi nourrir les échanges, encore et toujours, avec un objectif : ne pas oublier.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.